Lyon

Lettre d’amour au 7e arrondissement de Lyon

Un jour, en surfant sur twitter, j’ai lu un message qui m’a interloqué, du genre « Vivement que je quitte le quartier de Jean Macé, c’est vraiment tout pourri ici ». 

KEUWA ?! Bon,  c’est évident que le ressenti d’un quartier varie en fonction de ses intérêts personnels, mais aussi de son état d’esprit, d’une période donnée dans la vie. Depuis que j’y vis, je quitte rarement le 7e arrondissement, et pas seulement parce que j’y bosse et que j’y sors ! C’est aussi parce que m’y trouve fondamentalement bien et que j’y trouve tout ce dont j’ai besoin. Je connais bien-sûr plus les alentours de Saxe-Gambetta, Jean Macé et Guill’, c’est donc principalement de cette partie du 7e dont je vais vous parler.

Un arrondissement très diversifié

Il est très changeant : pour y vivre, il y a des endroits bien moins sympas que d’autres, mais j’aime m’y balader pour découvrir aussi bien de vieilles friches industrielles et des ateliers (côté Debourg – route de Gerland) que des magasins cool et bobos (côté Guill’). J’adore ces changements de décors.
Par contre, j’ai parfois entendu que Debourg était the « new place to be ». Mais non. Peut-être que dans 10 ans il y aura une vraie vie de quartier, mais on n’y est pas encore, dès que l’on s’éloigne de la place des pavillons. J’ai vécu dans le coin de Jean Jaurès et c’est la même chose. Les familles y trouveront leur compte mais… c’est tout. En gros, au sud de l’avenue Berthelot… Je n’y retourne que pour m’y balader !

Les berges du Rhône ont toujours été très importantes, pour moi. C’est là où je sortais marcher, pour parcourir tout le 7e arrondissement, dans les moments où je n’allais pas bien. C’est là où je m’asseyais pour contempler les kayakeurs, les cygnes, les hérons, mais aussi les jeunes couples d’ados qui avaient besoin d’un peu d’intimité pour se peloter (très peu discrètement) sur les bancs.

DSCF2296DSCF2276

Manger, boire, manger, et boire

C’est dans le quartier de la Guill’ qu’il y a les bars les plus sympas de Lyon. Bon ok, je mens, je ne connais pas ceux de la Croix Rousse et y vais presque jamais le soir (j’aime pas marcher en montée, d’ailleurs, ni en descente lorsque je suis un peu enivrée).
Pour en revenir à la Guill’, j’adore toujours autant fréquenter le Gonzo, bar plutôt branché, donc le cadre est très sympa (vive la mezzanine !), les consos à prix raisonnables, un super happy hour et un service impeccable et agréable. Quand il n’y a plus de place, je vais au Live Station DIY, surtout pour la terrasse et les chaises longues en été (service sympa mais un peu mou du genou…), à la Fourmilière (gros point positif pour le cadre, gros point négatif pour la planche apéro moyenne). L’institution du quartier, le Court Circuit, est toujours un endroit agréable où boire un coup (surtout en été, dehors !) ou manger à midi. C’est bon, frais et pas cher.

lyon2016-12

Mais parce que la vie d’alcoolique de gourmet ne se limite pas à la Guill’, il faut tester Waïna pour du bon vin. Sans oublier le très populaire Kitchen Café pour le meilleur chocolat chaud de Lyon, ou En Aparthé pour le meilleur thé glacé de l’été, ou sans doute les nouveaux lieux branchés comme Stamtich, MaMi, Jumble et l’Indo Café (qui fait les meilleurs bo-buns de Lyon) ou Meza et son patron fou. J’oubliais aussi les excellentes pizzas à la romaine de chez Il Padre, à acheter au poids.
Qu’est-ce qu’on bouffe bien, à Lyon ! Et je dois en oublier plein !

lyon2016-13

lyon2016-5 zion-pauline3

Bien acheter

Le 7e, c’est un arrondissement où en plus de bien boire et de bien manger, on « achète » bien. Il y a une multitude de librairies indépendantes (Bédétik, Terre des livres, La voie aux chapitres, et Rive Gauche pour ne citer que celles que je fréquente). Il y a les meilleures boulangeries de Lyon (je trouve vraiment que c’est le cas depuis que celles du quartier d’Ainay ont décliné) avec les Blés d’or de Luc Mano et les bons sandwiches au pain cuit au feu de bois de la Maison Drap place Guichard (ok, c’est dans le 3e, mais c’est pas loin et j’y vais souvent !). Il y a des bars à jeu et des boutiques de tout, et les meilleures boutiques asiatiques de Lyon, évidemment.

Prendre l’air et voir un peu de verdure

Lyon-15

Je me rends compte que je ne voulais pas que cet article ressemble à un annuaire : on dirait pourtant que c’est le cas. Pour compenser, je vais aussi parler du nouveau Parc Blandan, ouvert partiellement il y a peu de temps. Une vraie oasis de calme près de la bruyante rue Garibaldi. Le parc de Gerland est lui aussi particulièrement agréable lorsqu’il est désert.

lyon-1

lyon2016-3

lyon2016-14

Un quartier pour qui ?

A la Guill’ : jeunes adultes (étudiants ou pas) qui aiment sortir et qui recherchent la proximité avec la Presqu’île. Quoique l’on en dise, et même si j’adore la Guill’, ce n’est pas un quartier où on peut avoir la paix en tant que femme : entre le harcèlement de rue et les lieux réservés aux hommes, c’est quand-même pas la panacée. Et puis c’est bruyant, quand-même.

De Jean Jaurès à Gerland : pour les familles (il y a une multitude de nouveaux programmes immobiliers moches, mais qui offrent de grandes surfaces de logement) et pour les personnes qui cherchent un loyer à prix raisonnable (c’est le cas pour les immeubles anciens). Dès que l’on s’éloigne de la grande artère de l’avenue Jean Jaurès, les transports en commun sont proches du néant, même si la nouvelle ligne de tram partant de Debourg a pas mal désenclavé le quartier.

Côté St-Louis-Grande rue de la guill’ et place Jules Guesde-Chevreul : Bobooooos, je suis boboooo ! Les loyers commencent à être vraiment pas donnés, surtout du côté de Chevreul où poussent les petits commerces ethicobiobobos. Je trouve que St Louis est un chouilla plus familial.

Saxe-Gambetta : Pas mal d’immeubles anciens chéros, pour les personnes ayant un peu plus de moyens, à mon avis. Dès que l’on s’éloigne de l’intersection, le coin peut être beaucoup plus calme qu’il n’y parait (mais peut-être surtout du côté du 3e arrondissement).

Un quartier pour moi

Lyon

Mon quartier, c’est un quartier parfois bruyant et épuisant. Il y a des relous. Il y a des harceleurs de rue. Il pue la pisse, parfois. Mais mon quartier, c’est aussi un quartier tout en couleurs, de tags, de fleurs, de façades rosées et ocres.  J’aime par dessus tout me balader dans mon quartier, au hasard de mes pas. Découvrir de nouvelles rues, regarder les façades, observer les trous béants creusés par les nouveaux programmes immobiliers. J’aime aussi en détester certains endroits, à pester, et maudire la démolition des immeubles anciens et du patrimoine ouvrier. Mais je suis à peu près sûre que je ne quitterai pas le 7e arrondissement avant bien longtemps.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

5 Commentaires

  • Envoyer Zhu 22 avril 2016 at 00:40

    En tout cas, ça a l’air d’être un quartier vivant, et ça, c’est super. Je préfère de loin un rue avec des graffitis que des longues avenues ternes!

  • Envoyer Lucie 25 avril 2016 at 08:47

    la prochaine fois que je vais à lyon j’irai voir le 7e arrondissement alors! Bel article :)

    • Envoyer isa 27 avril 2016 at 14:50

      Et surtout, tu préviendras ton guide officiel (= moi) à l’avance ! :)

  • Envoyer Jean-Noël 9 juillet 2017 at 11:14

    Super article Isa, ca donne envie d’y habiter!
    Justement je pense m’installer à Lyon 7 d’ici octobre, car je travaillerai au sud de Lyon et prendrai le train (en vélo) à Jean Macé pour aller au Taf! Que me conseilles tu comme rue à proximité de la gare (5 min de vélo)? Je cherche un coin asssez vivant sans etre trop craignos? Merci pour ton aide

    • Envoyer isa 9 juillet 2017 at 18:31

      Bonjour Jean-Noël,
      Il y a tellement de paramètres à prendre en compte (et en premier : vos goûts personnels), que je ne me sentirais pas à l’aise de vous conseiller. De plus, si le 7e est un grand arrondissement, en 5min à vélo, la surface parcourue à partir de la gare de Jean-Macé est tout de même immense (jusqu’à Debourg au Sud, Saxe-Gambetta au Nord, les quais du Rhône à l’ouest, voire le Boulevard des Tchécoslovaques à l’est). C’est donc un grand territoire ! Je ne peux que vous conseiller de passer 3 ou 4 heures à visiter tous ces quartiers-là afin de savoir lequel vous conviendrait le mieux.

    Envoyer un (gentil) commentaire