Montréal

Balade au Jardin Botanique de Montréal

Nous avons enfin un peu plus de temps pour découvrir l’est de la ville, maintenant que nous y sommes (comprendre : le Jardin Botanique se situe à 3,5km de chez nous, à distance montréalaise c’est tout près!). Sur un coup de tête, nous avons décidé d’en profiter et d’y faire un tour après 18h, vu que ça devient gratuit. Et quelle surprise ! Je ne m’attendais pas à ce que ce Jardin soit si immense, en 2h nous n’avons eu le temps d’en visiter que la moitié. Il y a plusieurs Jardins thématiques aussi intéressants les uns que les autres, aussi beaux, et parfois très odorants… Le Jardin Potager est évidemment le premier vers lequel je me suis dirigé. Tous les fruits et légumes étaient presque à maturité, et c’était difficile de résister à la tentation de se servir… On a quand-même fait les voyous puisque l’on a volé une fleur de ciboulette (damn!) et une framboise noire (scandale! j’espère qu’ils ne vont pas retrouver ma trace par le blog!). Je me demande ce qu’ils font de tous ces légumes, et même si je me doute bien que le but premier est l’ornement (les champs de chou rendent très bien) c’est toujours dommage de les voir pourrir!

Nous nous perdons dans le Jardin des Nouveautés avec une petit concert de jazz donné au restaurant du Jardin Botanique, et qui portait jusque là. Le Jardin Alpin est lui aussi extrêmement bien fait et immense, nous avions parfois l’impression de nous y trouver, dans les Alpes! Un vieil homme avec une canne tente de dresser une perruche rouge et quelques oiseaux dont nous ne connaissons pas le nom en imitant leur chant, et c’est réussi puisque les bestioles s’agglutinent autour de lui.

 

Ce Jardin Botanique est décidément plein de surprises…. Comme ce magnifique Jardin de la Chine, avec ses reconstitutions de pagode (je ne peux pas dire si elles sont réalistes!), son petit lac émeraude et son Jardin consacré à l’art du penjing (la « culture », dans tous les sens du terme, du bonsaï)… On ne s’attendait pas du tout à cette immensité! Mais ce n’est pas fini, la Roseraie, le Jardin Japonais (où nous croisons une grue et des nombreux poissons chats) et pour finir le Jardin des Premières-Nations, où nous nous enfonçons dans une forêt plutôt épaisse pour découvrir l’art et les techniques autochtones… Les Jardins sont encore nombreux à découvrir! Nous recroisons le vieux monsieur « aux oiseaux » qui, cette fois-ci, nous dit d’avancer prudemment… Nous découvrons dans un coin, une renarde en train de manger des fleurs… cette dernière n’est pas farouche et s’approche à moins d’un mètre de nous pour nous observer… Je sais déjà ce que je fais la semaine prochaine :  j’y retourne !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

3 Commentaires

  • Envoyer Isa 15 août 2010 at 18:01

    Dommage que les poissons chats ne mordent pas…

  • Envoyer Lucile 16 août 2010 at 06:37

    La photo des piments me fait sourire car j'en ai moi aussi vu ce WE, sur une table de cuisine à Chenonceaux.

  • Envoyer Isa 16 août 2010 at 18:42

    C'est la saison, aux 4 coins du monde! ;;)

  • Envoyer un (gentil) commentaire