Etats-Unis, Voyager en train

A bord du train Coast Starlight, Seattle – Redding

Le Coast Starlight, c’est une des lignes Amtrak les plus mythiques. Courant de Seattle à Los Angeles, le parcours est réputé pour offrir des vues somptueuses sur la Sierra Nevada et l’océan pacifique. Des 35 h de trajet, je n’en ai effectué que la moitié (en comptant les 5 ou 6 heures de retard à l’arrivée).

Redding est une petite ville tout au nord de la Californie, idéalement placée pour découvrir les parcs de Redwoods (une succession d’un parc national : Redwoods National Park et de state parks). Venant de Seattle, c’est donc ici que j’ai décidé de m’arrêter. Concernant le voyage en superliner, il ressemble à tous les voyages en superliner d’Amtrak : le wagon est confortable (bien qu’un peu vieillissant) et l’ambiance bon enfant est toujours la même. Pour en savoir plus sur les voyages Amtrak, c’est ici.

Du point de vue du paysage, il n’y a rien de fantastique à noter entre Seattle et Portland. C’est après Eugene que la ligne de train bifurque à l’intérieur des terres, en plein cœur de la Sierra Nevada : ces quelques heures hors du temps demeurent encore aujourd’hui un de mes plus grands souvenirs de voyage.
Le train avait énormément de retard peu après Eugene : il a du s’arrêter de nombreuses heures (2 ou 3) sur le bas côté de la voie, pour laisser passer un train de fret. Oui, comme je l’avais déjà dit dans cet article (qui vient du cœur !), les trains de passagers ne sont pas toujours prioritaires (ce qui est, entre nous, incroyablement honteux). Même si je perdais ma nuit d’hôtel à Redding, je n’ai pas regretté ce retard. De mon siège, j’ai pu voir le coucher de soleil sur la Deschutes National Forest, nous étions au milieu de nulle part, avec pour seul horizon une forêt de sapins. Le soleil s’est couché, et la pleine lune s’est levée. Une pleine lune qui éclairait la forêt : je m’attendais à voir sortir des sous-bois une meute de loups ! J’avais l’impression d’être dans un roman de Jack London.

A savoir :

  • Dans le sens Portland > LA, les horaires du train feront que vous traverserez une grande partie de la Sierra Nevada au coucher du soleil ou de nuit : c’est tout bonnement fantastique
  • Pour retrouver l’itinéraire, le guide, et d’autres précisions sur le Coast Starlight, direction le site d’Amtrak (en français)
  • Il faut compter 115 $ pour effectuer l’itinéraire dans son intégralité (de Seattle à Los Angeles), et seulement 80 $ jusqu’à Redding.
  • Redding est un endroit intéressant où s’arrêter, pour plusieurs raisons : la proximité avec les parcs de Redwoods, réellement hors des sentiers battus, mais c’est également la première ville californienne sur le chemin. A Redding, il y a des agences de location de voiture Avis et Hertz présentes au petit aéroport : étant donné que ces agences ne facturent pas de frais d’abandon (« drop off ») entre les différentes villes californiennes, Redding peut être le point de départ d’un grand road trip californien, sans frais !
  • Je ne l’ai malheureusement pas encore fait, mais la plus belle portion du trajet est unanimement entre Ventura et Pismo Beach (approximativement entre Santa Barbara et San Luis Obispo), où le train circule le long des plages du Pacifique, pendant 200 km.
  • Entre Paso Robles et San Luis Obispo, vous pouvez vous attendre à un demi-tour spectaculaire !
    20pg-horizontal
  • Détails et description de l’itinéraire sur le site d’Amtrak
  • Photos trouvées sur USAToday mais je soupçonne que la source soit Amtrak
Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

Pas de commentaires

Envoyer un (gentil) commentaire