Etats-Unis, Nouvelle-Angleterre

Burlington #1 : Les beautés du Lac Champlain

Déjà de retour dans le Vermont pour un court séjour avec notre premier visiteur lyonnais, qui ne connait rien d’autre des États-Unis que New York City (c’est déjà pas mal, remarque). C’était donc l’occasion de lui faire voir un petit peu à quoi ressemble la Nouvelle-Angleterre (même si c’est pas exactement au bord de l’Océan) et l’ambiance d’une petite ville américaine qui est très particulière pour moi : Burlington!
Nous sommes extrêmement courageux et avons opté pour le transport en Greyhound, après avoir vu les prix ridicules d’une location de voiture pour une conductrice de moins de 25 ans… Bon, après tout, ça fait aussi partie de l’aventure que de voyager en Greyhound ! Une première pour nous, après que le cousin de Ben nous en avait dissuadé en 2008 (pour faire Vegas/San Diego) après la décapitation d’un passager par un autre peu de jours avant notre départ. Soit, c’était une raison suffisante pour choisir l’avion.

Nous voilà donc partis au petit matin à l’aventure pour poireauter une heure à la douane (évidemment, il y avait quelqu’un d’un peu louche) pour arriver quelques heures après dans la belle ville. Enfin, pas encore, puisque nous arrivons à l’aéroport. Je me rends compte immédiatement d’une particularité de la ville : le système de transport en commun y est exceptionnel, déjà pour une ville de taille moyenne comme celle-ci, mais c’est encore plus impressionnant en Amérique du Nord. Les bus ne relient pas seulement les différents points de la ville entre eux (même les zones résidentielles!) mais aussi les villages entre eux, jusqu’à Montpelier! En gros, quand on vit à Burlington, il n’y a pas besoin de voiture. Un bus express part même du centre-ville et a pour terminus « Walmart ». Classe.
>Notre petit motel  à South Burlington était très bien, bien qu’excentré et un peu effrayant de prime abord. Toute la ville est déjà décorée pour le 4th of July, dans quelques jours, et c’est d’ailleurs vraiment dommage que nous ne puissions rester jusqu’au feu d’artifice, tiré du Lac Champlain. D’ailleurs, en parlant du Lac Champlain, après avoir essuyé quelques orages, nous avons enfin pu en admirer sa beauté. Même s’il n’est pas aussi immense que le Lac Léman, il est au moins aussi majestueux, avec les montagnes dans la brume en face, ses voiliers, et ses balancelles tout le long de la promenade maritime… (qui ont été parfaits pour nous permettre de sécher pendant quelques heures).
Ah, le doux goût des vacances

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

6 Commentaires

  • Envoyer Alban 5 juillet 2010 at 19:14

    On va dire que je ne parle que de ça, mais j'adore réellement tes photos! Celle avec la mouette est sensationnelle!

    Si tu me permets, je m'en garde quelques unes sur mon disque dur ;)

  • Envoyer Isa 5 juillet 2010 at 20:37

    Ah mais non c'est gentil, merci beaucoup :p

    Et tu vas faire style « ouais chui allé aux staïtes pendant l'été! » ? :))

  • Envoyer Alban 5 juillet 2010 at 21:27

    « Ah oui, la mouette? J'étais en train de donner quelques conseils à un mec de National Geo… Trois fois rien… »

    Non mais tes images collent super bien avec tes mots, on voyage gratos, c'est super (et je dis pas ça pcq je viens de regarder le prix d'un vol pour NY par exemple… :(

  • Envoyer Isa 5 juillet 2010 at 21:39

    MDR!

    Ça me touche, vraiment. Au moins j'écris un peu pour d'autres personnes que pour moi!
    Et oui, c'est cher de voyager :| la solution qu'on a trouvé est d'y partir quelques mois, ça marche bien quand on a pas de boulot fixe… Je te souhaite quand même de voir NYC un de ces 4, peut être à l'automne ou au printemps prochain? (moins cher, les vols, quand même!)

  • Envoyer Alban 5 juillet 2010 at 21:45

    Ca dépend du boulot d'Audrey, qui ne peut pas prendre ses vacances quand elle veut. Donc pour le moment on est condamnés a la haute saison.

    Mais bon d'ici l'an prochain, on ne sait pas! En tout cas, on commence à y penser. Ca serait vraiment un gros « kiff » d'y aller. :D

  • Envoyer Isa 5 juillet 2010 at 21:47

    si j'étais vous, ce serait plus San Francisco! (plus agréable en haute saison, d'ailleurs) :p

  • Envoyer un (gentil) commentaire