Chouchous, Etats d'âme, Etats-Unis

Le complexe de la voyageuse aux USA

Parfois, quand je parle voyage avec des proches, des collègues ou des connaissances, on me demande quels continents j’ai parcouru, où je suis allée, ce que j’ai déjà visité.

Et à moi de sortir « euh bin j’ai visité les Etats-Unis, et un peu le Canada et l’Europe…« . Et là, tout de suite, la mine de mes interlocuteurs est déconfite. Je me rends compte que ça ne fait clairement pas le même effet que si j’avais sorti des destinations plus exotiques et moins occidentales telles que l’Antarctique, la Bolivie ou la Mongolie. (NB : je n’ai rien contre ces trois destinations, que je découvrirais d’ailleurs avec plaisir). J’ai l’impression que voyager aux Etats-Unis, ce n’est ni cool, ni branché, ni bien valorisé dans la sphère des voyageurs.

C’est juste que j’aime les Etats-Unis

Et toujours, je me sens obligée de me justifier. J’aime tellement voyager aux Etats-Unis. J’ai remarqué que, souvent, c’est soit une destination qui fascine, soit qui repousse vraiment. Et moi, toujours, qui essaye de convaincre mon interlocuteur de la légitimité de ma passion pour les Etats-Unis. C’est une destination qui m’est accessible financièrement, qui me ressource, qui me repose, j’aime découvrir sa diversité, ses parcs nationaux, revoir mes amis, voyager en train… Même après plusieurs voyages là-bas, c’est un pays qui continue à me fasciner par sa pluralité, ses mille cultures différentes, ses mille visages différents. Et toujours, toujours l’envie d’y retourner, soit dans un endroit qui m’est inconnu, soit dans un endroit où je suis allée (bien trop) souvent, mais dont les merveilles ne me fatigueront jamais.

Mais finalement, même si je trouve mes arguments légitimes, je continue à me justifier au lieu de m’arrêter à « Je connais l’Europe et l’Amérique du Nord ».

Alors pourquoi en avoir honte, pourquoi ne pas se sentir aussi légitime qu’un autre voyageur ?

Je me sens presque obligée de minimiser le fait que, quand-même, j’ai effectué deux road-trips de plusieurs mois en Amérique du Nord, que j’ai fait plusieurs milliers de miles, ce que je considère comme un accomplissement personnel. J’en suis même fière, cela a été des événements importants pour moi en tant que personne et en tant que voyageuse ! Alors, pourquoi avoir peur de le dire ?

A l’heure ou les tourdumondistes et les voyageurs invétérés racontent leurs récits hors des sentiers battus et leurs expériences exceptionnelles sur leurs blogs, je me sens moins légitime qu’eux, aussi bien dans la blogosphère que dans la vraie vie. Je me sens moins légitime car je n’ai jamais été mise en difficulté par une langue que je ne parlais pas, ou une culture que je n’appréhendais pas du tout, ni par des longs voyages en car au milieu de nulle part et où il n’y a pas de pause pipi. Comme je le définis souvent : je n’ai jamais voyagé dans un pays où l’on ne peut pas boire l’eau du robinet.

Pourtant, même si je suis ouverte à toutes les destinations et à tous les styles de voyage, pour l’instant, je ne ressens pas le besoin de voyager de cette façon là. Je compte découvrir enfin la Thaïlande et la Malaisie bientôt, je l’espère, mais ce n’est pas non plus le Tibet, l’Inde ou l’Ousbékistan… Ce sont des destinations faciles d’accès et grand public.

Je crois que je ne serai jamais une voyageuse « roots » ou qui parcours le monde de façon continue. Si je peux camper pendant des mois et des mois, j’aime quand même mon confort. L’eau courante (au moins de temps en temps), un vrai lit de temps en temps. J’ai peur des bestioles qui ont plus de 8 pattes. Je n’ai pas forcément une santé de fer. Mais aussi, finalement, parce que ça ne m’intéresse pas plus que ça.

D’ailleurs, j’en viens à me dire que ce n’est pas la destination qui compte, mais plutôt la façon dont on voyage. Je ne pense pas que l’on ait l’esprit plus ouvert uniquement parce que l’on a vu toutes les choses de ce monde. Je pense qu’on a l’esprit ouvert avant de partir, ou qu’on ne l’a pas. Je ne dis pas que c’est quelque chose qui ne peut pas être mouvant, mais voyager peut aussi renforcer ses propres préjugés. Grand voyageur ou pas, quand on est con, on reste con, finalement, non ? Et je suis d’ailleurs sûrement le con de quelqu’un d’autre.

J’aime ma façon de voyager, j’aime les endroits où je voyage, et j’aime les articles de blog qui en découlent. Il ne me reste plus qu’à l’assumer pleinement, à présent…

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

25 Commentaires

  • Envoyer Zhu 18 février 2015 at 03:24

    Alors je te rassure (et je réagis aussi à ton clin d’oeil sur Twitter), ce n’est JAMAIS assez bien aux yeux des autres. « T’es partie combien de temps? Trois mois? Ah ouais, mais mon je connais untelle, ça fait deux ans qu’elle est sur la route… » « Le Nicaragua? Mouais, c’est vachemen plus touristique que pendant la guerre civile, quand même… » « Bon, en Chine, si tu n’as pas fait Beijing-fin-fond-du-Xinjiang-que-même-les-Chinois-n’y-vont-pas, t’as rien vu ».

    Sans déconner, c’est jamais assez cool, y’a toujours quelqu’un qui a fait plus. Pour rire, quand on est arrivés en Patagonie (après avoir pris 10 000 bus et quelques semaines de galère sur la route), j’avais l’impression que TOUT le monde allait ou avait été en Patagonie, genre que c’était la Côte d’Azur en juillet. Alors qu’en fait… probablement pas.

    Bref, emmerdons les autres. Moi j’admire tes voyages, je ne connais presque pas les USA et j’aimerais connaître, mais je ne l’ai pas fait comme quoi car *je souligne* c’est un vrai voyage roots à mes yeux, qui demande une vraie attention, c’est pas genre j’ai fait deux jours de shopping à NY.

    On est toujours l’héroïne de quelqu’un d’autre ;-)

    • Envoyer isa 18 février 2015 at 08:55

      Rho bah alors là je suis sciée, je ne pensais pas ! Pour moi, justement, tu es mon type d’héroïne, baroudeuse seule ou avec toute la petite famille… J’ai du mal à imaginer que l’on puisse te reprocher d’être une pas assez grande voyageuse ! O_O

  • Envoyer Cynthia 18 février 2015 at 11:57

    Je pense que ce qui m’énerve le plus c’est les gens qui me demandent « combien de pays t’as fait » … je trouve ça tellement ridicule comme question comme si les voyages se résumaient à de bêtes statistiques. Comme toi j’ai vu une grande partie des USA et quelques provinces du Canada, ce n’est que deux pays mais beaucoup de paysages et d’expériences différentes!

    Je pense qu’il faut ignorer ces grandes gueules du voyage, ce n’est pas constructif!

    • Envoyer isa 18 février 2015 at 12:04

      Oui c’est vrai ! Je ne voyage pas non plus pour avoir de bonnes stats ! J’avoue que j’ai un défi un peu bête, celui de visiter tous les national parks (ça relève de la performance), mais c’est plus pour la curiosité qu’autre chose (même si je serais fière de le dire !).
      Il faut les ignorer, tu as raison. Je m’en suis rendu compte en écrivant cet article hier. :)

  • Envoyer Pernelle 19 février 2015 at 00:19

    Pfff… Laisse donc les gens se gausser de leurs statistiques (nombre de pays visités, nombre de kilomètres parcouru, durée du voyage etc…) c’est bien marrant, mais quand on finit par voir ses voyages uniquement sous cet angle, on perd bien des choses !
    Un voyage, peu importe l’endroit ou la durée, ce qui compte, c’est le plaisir, les leçons qu’on en tire !
    (et au passage, tu n’as fait « QUE » les Etats Unis, et bien moi ça n m’empêche pas de te considérer comme une « super voyageuse », même tes articles me font voyager !^^)

    • Envoyer isa 19 février 2015 at 09:58

      On perd tout, c’est vrai !
      Et merci pour les compliments Pernelle, je rougis, je rougis…

  • Envoyer LaRoux 19 février 2015 at 11:31

    Je suis mais entièrement d’accord avec toi ! être ouvert, on l’est ou on ne l’est pas !
    Je ressens la même ‘frustration’ si je peux le dire ainsi, même si elle reste assez brève hein ;) quand on me dit « ah oui tu as un blog voyage, cool et tu as été où? » euh .. l’Europe pour l’instant .. c’est tout :/ Tout de suite, c’est moins .. whaou ! Parce que l’Europe, les USA sont à portée plus facile de tout le monde, alors ça envoie moins de rêve. Évidemment j’ai des rêves plus lointains, exotiques .. mais chacun voyage de la façon qui lui convient, lui plait le plus .. Cet esprit ‘compèts’ des moments ressentis m’énerve .. & puis nous sommes tous différents, des envies, des vies différentes .. je suis étudiante par exemple (sans vacances + stage) alors forcément je n’ai pas d’argent, ni le temps de partir enchaîner trois mois en Amérique latine :)
    Assume pleinement, la façon dont tu voyages, parce qu’au final c’est s’assumer soi-même, alors profites de tout ce que tu fais et continue de nous raconter tout ça ici :)

    • Envoyer isa 2 mars 2015 at 14:13

      Je me reconnais bien dans ce que tu dis aussi, quand j’étais jeune étudiante… Je voyageais déjà beaucoup (par rapport à beaucoup de mes proches), mais c’était aussi un choix : je ne sortais jamais et je mettais tout dans ma petite tirelire… Pour autant, c’est pas une compet’, on fait ce qu’on peut, même si c’est notre passion !!!

  • Envoyer Océalie 19 février 2015 at 12:02

    Je comprends tout à fait ton ressenti également. Il n’y a pas de destination supérieure à une autre, tout comme j’estime qu’il n’y a pas de civilisations ou de personnes supérieures à d’autres… Si l’on est jugé sur le critère du voyage qui est quand même une pratique sacrément sélective par nature, c’est que la personne en face est étroite d’esprit. La blogosphère voyage peut être parfois un peu trop normée et « sélect », ce qui me pousse à continuer à poster pour moi (pour rendre service autres aussi, c’est pas mal) mais pas pour plaire aux autres :) Ravie d’avoir découvert ton blog par ce post.

    • Envoyer isa 2 mars 2015 at 14:12

      Merci pour ton passage ici Océalie ! :)

  • Envoyer Monsieur Win 19 février 2015 at 13:01

    Ah mais tu n’as pas à te justifier. Encore heureux qu’on voyage pour le plaisir ! A moins que certains ne voyagent que pour se montrer ensuite sur leurs blogs et « résosoc »… Parfois j’en viens à me poser la question… Dans ce cas c’est sur qu’un trip aux US c’est pas très vendeur en terme d’audience. Mais là, on est dans un autre monde…

    Je suis comme toi, ce pays me fascine et je rêve d’y retourner. Bon j’évite de trop y penser car ça risque pas d’être pour tout de suite. Mains tant que tu peux, continue !

    • Envoyer isa 2 mars 2015 at 14:12

      Il y en a beaucoup, oui, mais il y a aussi beaucoup de blogueurs voyage qui voyagent pour le plaisir, certes, mais aussi parce que c’est un job à part entière, du coup ça fait partie du job de faire de la pub en permanence avant, pendant, après… Donc en ce sens, je le comprends bien ! Mais passer mon temps sur les RS quand je voyage avec mes propres deniers, pour le plaisir : no way! Pour moi, le voyage, c’est le seul moment où je peux vraiment me couper de tout ça…
      Et M. Win, il y a quand même des vols pas très chers pour Chicago ou même Montréal, si vous avez envie d’Amérique du Nord… Quand je dis pas cher, ça peut être genre 400e AR ;)

      • Envoyer Monsieur Win 3 mars 2015 at 09:10

        Ah oui je sais bien qu’on peut trouver dans ces prix, mais avec l’achat de la maison c’est pas vraiment possible pour l’instant. On a des priorités autres du coup, c’est pour ça que je dis que ça sera pas pour tout de suite :)

        Et puis quitte à repartir, j’ai des envies d’Ecosse depuis l’année dernière !

        • Envoyer isa 3 mars 2015 at 10:56

          C’est sûr, mais j’espère que vous pourrez tout de même vous permettre quelques jours cet été, ça fait du bien :)
          Aaaah l’Ecosse… Des années que j’en rêve… Et puis je vois le prix total du voyage, et puis je me dis que pour le prix, je préfère traverser l’Atlantique :D

  • Envoyer Mzelle-Fraise 19 février 2015 at 14:11

    Je suis tellement d’accord avec ton billet :) C’est drôle, il n’y a pas longtemps je me disais justement qu’avec tout ce qui me plaît aux États-Unis (et les distances !) je pourrais passer toutes mes vacances là-bas :) alors que je n’y étais pas allée pendant plus de 10 ans. Les envies évoluent et maintenant j’aime faire un peu moins de km pour rester plus longtemps quelque part, pouvoir me poser, sans pour autant être expat, pour être un peu distante, dans une bulle.

    • Envoyer isa 2 mars 2015 at 14:10

      Haha, oui bin du coup c’est ce que je fais, j’y passe toutes mes vacances, tout mon argent :-D
      J’aime bien voyager de cette façon là, aussi. Si je n’y pars que 2 ou 3 semaines, je ne ferai vraiment pas un grand tour, je suis même capable de rester 3 semaines au même endroit… Le « slow travel », ça permet vraiment de s’imprégner des lieux…

  • Envoyer Caroline 19 février 2015 at 18:06

    À la rigueur, je dirais que c’est plus aventureux (et plus enrichissant) de visiter un lieux à fond que de ne faire que le survoler !
    N’aie pas honte, voyage comme tu le sens, avec ta personnalité et continue à blogger ;-) on est gâtés en ce moment, tu fais plus d’articles il me semble … et ce n’est pas pour me déplaire.

    J’aime beaucoup ton défi de te rendre dans tous les parcs nationaux et je t »y encourage vivement !
    J’en ai un plus local disons : http://adk46er.org/how-to-join.html, histoire de se remettre en forme ;-)

    Vis, voyage et blogge !

    • Envoyer isa 2 mars 2015 at 14:08

      Je suis bien d’accord Caro ! J’ai l’impression d’avoir besoin de faire les choses jusqu’au bout (mais je suis comme ça vraiment pour tout, monomaniaque… j’ai du mal à passer à autre chose, c’est pareil dans mes lectures, quand j’aime un auteur, je vais TOUT lire !)
      Oui, beaucoup d’articles… Le repos obligatoire, ça a des bons côtés !
      J’ai cliqué sur ton lien et Wa-hou !! C’est un superbe défi !

      • Envoyer Caroline 2 mars 2015 at 21:05

        Oui, moi aussi, je vais tout lire d’un auteur si je l’Aime ! Puis (révélation gênante), ça m’est arrivé de tout relire pour le faire dans l’ordre chronologique parce que c’était un regret d’avoir pris les livres dans n’importe quel ordre la 1ère fois ;-)

        • Envoyer isa 3 mars 2015 at 10:57

          Ahah, je peux le faire avec les BD, je ne juge pas !

  • Envoyer La Rimule 24 février 2015 at 13:49

    Avoir honte de voyager aux US et d’aimer ça ?!!! Oh ben non alors ! C’est un pays immense, grandiose, mythique, contrasté, divers et varié. Moi j’adore voyager et j’adore voyager aux USA et je ne m’en cache pas. Si certains ne le comprennent pas, je dirais que ce sont soit des jaloux, soit des gens qui n’ont jamais mis un pied là-bas (et donc ne peuvent pas comprendre), soit.. les 2 ! ;)

    • Envoyer isa 2 mars 2015 at 14:07

      Non ce n’est pas vraiment ça, non plus, je n’ai pas honte d’aimer voyager aux US, mais j’ai du mal avec l’image que cette déclaration renvoie ! Disons que c’est plutôt un complexe d’infériorité :)
      Mais je suis d’accord avec toi ! Je compte d’ailleurs y retourner en fin d’année, héhé !

  • Envoyer Lost In The USA #12 : Los Angeles en soixante secondes | Lost in the USA 4 août 2015 at 15:46

    […] Isa, amoureuse des Etats-Unis en général et de l’Utah en particulier (quel manque de goût ^^) répond à la question que certains de nos proches nous posent : « Quoi, encore les Etats-Unis? » Ben ouais, gringo. On est sur la même longueur d’ondes. A lire par ici. […]

  • Envoyer Sandrine Photographe 27 août 2015 at 18:48

    Totalement pareil mais peu importe : la vie et les vacances surtout, ça n’est pas un concours, je vais où cela me plait et au final, je n’échangerai ma place avec personne (bande de jaloux va !) :D

  • Envoyer Mathilde - Voyager en photos 27 août 2015 at 19:16

    En fait, je pense qu’il faut arrêter de se soucier de ce que pense les gens, de toute façon ça ne va jamais ! J’ai la chance d’avoir eu l’occasion de beaucoup voyager, et souvent, je me retrouve à culpabiliser car j’ai l’impression de rendre les autres jaloux de mes voyages. En même temps, dès que j’ai une opportunité de voyager, je la saisi, et je met quasiment tout mon salaire dans les voyages, tandis que d’autres préfères investir dans des vêtements, iphone , voiture… (chacun son choix c’est juste que le mien c’est les voyages :) ) Bref, ça me saoule de devoir me justifier !
    De plus, faire le décompte des pays est complètement stupide ! Même en terme de stats : cela équivaudrait à mettre le Liechstenstein et les USA dans le même panier ! J’ai rencontré une personne en voyage qui me dit, suite au fait que j’étais allée 3 fois en Turquie : « je trouve ça trop bête de visiter plusieurs fois le même pays, il faut mieux voir des pays différents pour en voir un plus grand nombre ». Je trouve ça idiot : si l’on aime un pays et que l’on a pas tout vu (ou même si on a envie de retourner dans un lieu qui nous a plus) pourquoi se l’interdire ?? En plus, vu la taille de certains pays, à moins de se prendre plusieurs mois de congés, on en loupera une grande partie…
    Et puis, l’important est de voyager la où l’on est attiré, de se faire plaisir, pas la où ça fait « cool »…
    Sinon je suis assez étonnée de ce que tu dis par rapport à la destination USA car dans mon entourage, je sais que c’est une destination qui fait rêver :)

  • Envoyer un (gentil) commentaire