Etats d'âme

Devenir une panda adulte

Ma première entrée réelle dans la vie active (je ne compte pas les jobs d’étudiant dans cette catégorie), la fin imminente de mes études, la 25aine se rapprochant me font me poser de nombreuses questions sur mon avenir proche et un peu plus lointain. Il y a quelques semaines, j’ai eu un déclic assez salvateur, mais aussi assez douloureux sur le sens que je voulais donner à ma vie (peut-être le même que celui des Monty Pythons?). Je ne cherche pas du tout à avoir une vie non-conventionnelle, je ne méprise pas du tout les gens qui choisissent de s’offrir un pavillon et un labrador (j’admire d’ailleurs, par exemple, ma sœur qui a vraiment réussi à apporter cette harmonie dans sa vie, même si c’est le chemin qu’elle a choisi).

Je crois que ce qui surprend le plus les gens, c’est quand je leur dis que je ne cherche pas spécialement à gagner beaucoup d’argent. Pour la plupart d’entre eux, avoir un Bac +5 implique déjà obligatoirement un niveau de vie assez élevé (ce que je suis loin de penser, même si je voulais vraiment que ce soit le cas). J’ai toujours conçu mes études non comme un moyen de trouver un métier, si possible lucratif, mais juste comme un moyen d’en apprendre plus, d’acquérir une certaine méthode, un esprit critique. Apprendre pour le plaisir d’apprendre, c’est la finalité de mes études. Déjà, c’est mal parti pour gagner des millions…
J’aime l’argent, je ne vais pas dire le contraire. J’aime qu’il me donne le choix de voyager, d’apprécier de la musique live et de manger des choses succulentes. J’ai conscience que j’ai la chance de pouvoir dire « je ne veux pas spécialement gagner beaucoup d’argent« , car à côté j’ai des économies, j’ai un logement, j’ai une famille, en cas de coup dur…
Tout cela, je ne l’ai réalisé qu’il y a peu, et j’ai déjà l’impression d’avoir un poids en moins sur mes épaules. Je sais à présent ce que je veux de ma vie, c’est quelque chose de simple, éliminer le plus possible le superflu (je ne dis pas que je ne suis pas matérialiste non plus, mais bien moins que ce que je pouvais penser). Je veux m’installer à l’étranger, puis revenir à Lyon, puis repartir, je veux trouver un travail indépendant qui me permette de gagner mon pain de n’importe où dans le monde et d’être flexible.
Il y a encore du chemin à faire, je ne dis pas que ça se réalisera, mais c’est déjà plus facile quand on a un objectif en tête… L’avenir semble moins brumeux.
Etre un panda heureux les fesses dans l’eau, c’est un bon objectif d’avenir, non?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

8 Commentaires

  • Envoyer Salomé 27 avril 2010 at 17:20

    Panda à qui j'ai sérieusement envie de faire des gratouilles sur le bide :-D

  • Envoyer Isa 27 avril 2010 at 17:25

    Entre poilues on se comprend…

    (je pense que les lecteurs des commentaires vont être un peu « :| »)

  • Envoyer Assouf 27 avril 2010 at 18:09

    C'est vrai que quand on va se rendre compte que les Bac+5 à 1000 € foisonnent, ça finira de démotiver tout le monde. :D

  • Envoyer Isa 27 avril 2010 at 18:17

    Mais est-ce grave? Je ne pense pas, en ce qui me concerne… Et j'avoue que j'aime l'Université telle qu'elle est, chacun y trouve son compte entre apprendre pour apprendre et apprendre un métier, à mon avis (les deux ne sont pas incompatibles, car techniquement j'ai aussi appris des savoirs-faires spécifiques qui peuvent me servir dans le monde du travail)

  • Envoyer Milie 28 avril 2010 at 06:03

    Ton article est si mignon et confortant, je m'y retrouve tellement! Avec ce titre et cette photo, on ne fait pas plus touchant.

  • Envoyer Anastasia 28 avril 2010 at 10:37

    fort intéressant petite expatriée… et oui c'est qu'on commence à devenir des grands mine de crayon ! voir les copains qui commences à faire des bébés, les frères, sœurs ou autres cousins qui s'installent dans ce fameux pavillon dont tu parles, les gens qui t'appellent Madame et qui te vouvoient, les études qui se terminent et blablabli et blablabla…
    étudier pour devenir riche, j'ai entendu ce discours plus d'une fois et je trouve ça somme toute recevable(bien qu'utopiste sortant de certaines bouches…mais bon dira rien, on a le droit de rêver). vois tu ma très chère isbeul, je suis actuellement en emploi précaire,je touche un salaire de misère et je crois que j'ai jamais autant aimé un boulot comme ça ! pour la première fois je fais un travail qui me botte, j'apprends des choses et j'ai plein de temps libre ! alors continue dans ces chouettes réflexions et rempli toi le cerveau autant que possible (en faisant le tri bien sûr) et pis si au passage tu peux devenir riche et ben wonderful !
    des bis et faudrait vraiment qu'on se recapte un de ces 4 matins où on sera toutes les deux sur le même continent

  • Envoyer Lauraki 28 avril 2010 at 18:54

    Tu es sur la voie de la sagesse, petite panda ! Et surtout la sagesse qui te convient et te correspond le plus ! ;)

  • Envoyer Isa 28 avril 2010 at 19:00

    Merci pour vous commentaires, toutes les 3, ils me touchent ;)

  • Envoyer un (gentil) commentaire