France

Un été en France : halte médiévale à Montrésor, Indre-et-Loire

Montrésor est à la fois le souvenir d’une magnifique soirée et d’une horrible soirée… Je tease un peu…

Commençons par le bon et le beau…

C’est guidée par le pifomètre que j’ai passé une belle soirée à Montrésor, petit village de Touraine. Il faut dire que le nom du village est tellement mignon… Au moins aussi mignon que ce petit village médiéval visité par seulement quelques touristes. Le château fortifié de Montrésor offre un point de vue salvateur sur cette région si plate, où il est si difficile d’avoir un peu de recul. Le propre des petits villages français, c’est qu’ils sont biscornus et que l’on perd un temps fou à ne pas y retrouver son chemin. C’est ça, les vacances !

berry-loire112

berry-loire111

Le petit parcours touristique le long de l’Indrois vaut à lui seul le détour, en particulier en fin de journée lorsque les rongeurs nagent gaiement dans la rivière afin de se préparer à une nuit productive. Le sentier est éclairé la nuit et vous offre des vues bien différentes du village, qui révèle un autre visage sous les lueurs de la lune et de la lumière électrique. Si les moustiques voraces ne vous ont pas déjà rendu exsangue, vous pouvez apprécier les œuvres d’art très ludiques réalisées par des particuliers ou des collectivités du coin et qui sont exposées le long de la rivière.

berry-loire120

berry-loire116

… finissons par le mauvais

Cette fin de journée ne pouvait pas être aussi parfaite qu’elle en avait l’air… Je me suis retrouvée dans un maison d’hôte, un mode de logement que je ne choisis pas habituellement (bah oui, vous me voyez me lever à 8 h du matin pour avoir droit au petit-déjeuner, alors que je suis en congés ?!), mais puisque nous avions un bon-cadeau, la question ne se posait pas : il fallait bien l’utiliser ! Je ne dirais pas ici le nom de cette chambre d’hôte, mais si vous êtes curieux, par mail, je ne me gênerai pas !

A l’arrivée chez l’habitant, c’est surtout l’odeur effroyable qui me saisit. Un espèce de mélange d’urine de chien, de rideaux jamais aérés et de renfermé. Aucun doute, la maison est authentique : on peut même sentir des odeurs datant du 18è siècle : wahou ! C’est en retenant ma respiration que j’essaye tant bien que mal de suivre le propriétaire, antipathique au possible, qui court devant moi pour nous présenter la chambre. Si on appelle nous larguer dans une chambre sans un mot une « présentation ». La propriétaire est, elle, moins antipathique et nous prête même des couverts pour notre pique-nique le soir. Certes, ils étaient sales, mais nous avons apprécié le geste. C’est pas non plus la personne la plus relaxante du monde, mais au moins elle nous voit, confirmant que nous ne sommes pas des fantômes.
Parlons de la décoration très « Nature, chasse et pêche », ou plutôt, n’en parlons pas. Comme nous ne parlerons pas des serviettes de bain si élimées que je suis à peu près sûre qu’elles datent des années 70. Et tout ça pour la modique somme de… plus de 80 euros la nuit !! Nous sommes bien contents de ne pas avoir payé. Pour la première fois de ma vie, je me suis levée à 7 h du matin en vacances pour quitter les lieux au plus vite. Bref, à moins d’aimer l’ambiance glauque à la « Shining », je ne vous recommande pas franchement cette adresse. Le pire dans tout ça ? La maison d’hôte a une note de 8,6 sur booking.com ! Je n’ai, de ma vie de cliente du site, jamais vu une si grande disparité entre les notes et les lieux. Je me méfierai encore plus, à l’avenir.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

4 Commentaires

  • Envoyer LadyMilonguera 26 septembre 2016 at 18:43

    Un village plein de charme comme je les aime…

    • Envoyer isa 27 septembre 2016 at 13:34

      Tu connais un peu le coin ? C’était sublime ! Et à chaque tournant, on découvre un autre paysage charmant…

  • Envoyer Zhu 26 septembre 2016 at 23:51

    Oh putain, la description de la « maison d’hôte »…! :lol: J’en rigole, mais tu n’as pas dû trouver ça drôle sur le coup. Je dois avouer que c’est l’une des raisons pour lesquelles je fuis un peu les Bed & Breakfast et autres plans « chez l’habitant ». Je m’y sens souvent mal à l’aise, et comment dire à quelqu’un que les lieux sont crades, par exemple? Au moins, dans les hôtels, on peut mettre ça sur le compte de la gestion :lol:

    • Envoyer isa 27 septembre 2016 at 13:33

      J’aime pas trop non plus habituellement, surtout parce qu’il faut se lever tôt pour le petit dej, et que ça me saoule ! Mais là… pas le choix. On est allés dans une autre adresse, plus proche d’Angers, et là par contre c’était parfait (brioche et madeleines maison tous les matins : pour ça je me lève sans souci), grande chambre, magnifique parc… Comme à la maison en mieux !

    Envoyer un (gentil) commentaire