Concerts/Musique, Etats d'âme

La folie des concerts

J’avais envie d’écrire ce petit billet d’humeur ici, car récemment il y a pas mal de polémique à ce sujet sur un certain forum que je fréquente.
Je me suis aussi rappelée des diverses réactions que j’avais eu au boulot quand je disais que j’allais voir Arcade Fire plusieurs fois en quelques jours, entre les yeux exorbités et les remarques du genre « t’es vraiment une groupie » ou les rires moqueurs, j’ai été gâtée !
Et pourtant, j’avoue que je suis dubitative face à ces remarques… Je m’explique un peu :
Ces temps-ci, j’hallucine complètement face à certaines personnes qui parcourent littéralement le monde pour voir un certain groupe tous les deux jours : je comprends, après tout, à moindre mesure, je fais la même chose. Ce que je ne comprends pas, en revanche, c’est que pour eux, suivre une tournée, c’est pour se faire plaisir, mais aussi et surtout assouvir un besoin de reconnaissance « oh mon dieu, tu crois qu’il va nous reconnaître, qu’il va nous voir?? ». Dans cette optique là, non, je ne comprends pas. Je vais voir plusieurs fois le même groupe (a priori, Arcade Fire 7 fois cette année, et encore je suis une petite joueuse!) et même si j’ai toujours envie d’en voir plus, je me pose des limites. Qui sont déjà financières, mais aussi pour m’éviter de devenir boulimique. Je suis convaincue que si j’en faisais deux fois plus, j’apprécierais toujours autant, mais là n’est pas la question. Quand on me demande pourquoi je retourne les voir alors que je les ai déjà vus, je réponds toujours qu’après tout, (avec toutes proportions gardées, je ne suis pas complètement folle non plus) : c’est comme un orgasme, ce n’est pas parce que tu en as déjà eu un que tu ne vas plus en vouloir d’autre! C’est toujours la même chose, si on va par là…
Les concerts sont pour moi un endroit où je me libère, où je me sens complètement connectée, que je prends toute l’intensité de ce que le groupe veut me donner, et oui, ça fait du bien. Je paye pour revivre à chaque fois cette intensité, et ça ne me dérange pas de le revivre indéfiniment, surtout qu’avec les groupes en question, le concert n’est JAMAIS le même (contrairement au groupe du Grobono, suivez mon regard.)
En gros, je vais à un concert pour moi, pas parce que j’ai envie que Win Butler me reconnaisse et voit à quel point je suis folle « oh mon dieu j’ai fait 38 concerts de cette tournée! » ni pour me voir sur les photos officielles « oh mon dieu regarde, tatan georgette, j’y étais! ». Le manque de recul, la groupie-tude, presque de la violence, ça, ça m’effraie.
Je profite également de ces concerts pour voyager, enfin je ne sais pas, c’est peut-être l’inverse. Je n’irai jamais dans un endroit qui me fait chier juste parce que le groupe X y passe. Bon, je vous mens un peu, ça m’est arrivé, pour Bell Orchestre à Bruxelles. Mais ça découle d’une loooongue histoire un peu personnelle… c’est un choix que je ne regrette pour rien au monde !
Il m’arrive de choisir mes dates de vacances en fonction (on devait aller à Londres en mars, on savait pas quand, « paf, regarde, un concert de Patrick Wolf« !). Cela fait des années qu’on devait aller à Madrid pour différentes raisons et voir qu’un groupe y passe en Novembre, et bien hop, on se motive, on y va ! Les voyages et la musique sont pour moi totalement indissociables, et on en profite à fond !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

3 Commentaires

  • Envoyer Claudie 13 septembre 2010 at 20:57

    je suis assez de ton avis.:)

  • Envoyer Alban 20 septembre 2010 at 20:23

    Raaaaaaaaah j'avais posté un long commentaire ! Il l'a pas pris ce salopiaud !

    Bon en gros il me semble avoir dit que je pense que certains fans cherchent, avant une hypothétique reconnaissance du groupe (de Grobono puisque nous en parlons), une reconnaissance de la communauté qu'ils fréquentent. En gros à celui qui en aura fait le plus… Tout comme celui qui a le plus de messages à son compteur se croit doté d'une autorité naturelle sur ceux qui en ont que 50 et qui postent plus rarement.
    Je pense que, pour eux et peut être inconsciemment, ça fonctionne de même avec les concerts. « J'suis allé à NY, et pas toi, alors attends un peu avant de me parler ok? ».

  • Envoyer Isa 20 septembre 2010 at 20:33

    Rho zut, j'aurai aimé le lire!
    C'est évident que c'est ça, et c'est ce qui me choque profondément, tout au moins ce que je ne comprends pas : la reconnaissance, vraiment?! Où est l'intérêt?! C'est flippant plus qu'autre chose… c'est plus de l'amour, c'est de la rage!

  • Envoyer un (gentil) commentaire