Ouest américain, Tour USA-Canada 2014

Las Vegas, une étape incontournable à contourner

Je n’ai jamais caché que je détestais Las Vegas, et je n’ai pas mis plus de 15 minutes pour le savoir, en y posant le pied pour la première fois, en 2008. 6 ans ont passé, et j’ai malheureusement dû y aller 4 fois depuis.

Pourquoi m’infliger ça ?

Pour des questions logistiques, tout simplement. Las Vegas est l’aéroport le plus proche des parcs du Sud Utah, et aussi celui où il est le moins coûteux d’atterrir. D’après ce que j’ai compris, et cela ne vous étonnera pas outre mesure, les groupes gérants les Casinos sont plutôt puissants et se mettent d’accord avec les compagnies aériennes pour qu’elles proposent des tarifs nationaux toujours attractifs, en particulier le week-end. Vegas est donc, depuis n’importe où aux USA, une destination bon marché.

Il faut ajouter à cela qu’en venant d’Europe, Vegas est la seule destination dans l’ouest américain mais aussi dans tout le pays, qui propose des tarifs hôteliers aussi attractifs. Pour cause, l’intérêt est que vous dépensiez le plus d’argent possible dans les casinos, et non dans votre chambre d’hôtel ! Il est plus difficile de contrôler son budget ainsi…

Arriver à Vegas en pleine semaine est donc une formidable aubaine pour se remettre du décalage horaire : vous pourrez loger une ou deux nuits dans un hôtel sympathique pour seulement quelques dizaines de dollars. Je passe toujours par le site booking.com (lien non sponsorisé, malheureusement ;-) ) qui propose à mon avis les tarifs les plus attractifs.
Au cours de ce voyage américain, j’ai malheureusement eu le plus grand déplaisir de passer 4 nuits à Vegas, à cause de problèmes de santé. J’ai donc testé plusieurs hôtels :

Le Louxor, l’Excalibur (tous deux sur le Strip), et le Downtown Grand (qui est, comme son nom l’indique, au centre-ville de Vegas, si tant est qu’il y ait un centre). Je recommande très fortement l’Excalibur, qui est aussi le moins cher (environ 30 e la nuit) et même s’il n’est pas luxueux et même franchement vieillot, il reste confortable et familial, contrairement au Louxor, qui s’adresse à un public plus jeune (comprendre : bachelor parties, etc). Je n’ai pas du tout aimé le Louxor, et j’ai trouvé étouffant de loger dans la pyramide. Même si on se lasse vite, il est tout de même rigolo de circuler dans ces hôtels en carton pâte, avec tous leur propre personnalité (la chevalerie kitsch pour l’Excalibur, l’Egypte antique kitsch pour le Louxor, New York kitsch pour le NewYork-NewYork, etc).

De manière générale, à moins d’y mettre le prix (prix qui reste tout de même raisonnable en semaine, vu qu’on est à Vegas), vous tomberez sur des hôtels vraiment standards : des milliers de chambres + casino + food court très chers et c’est tout.
Tout le monde me dit qu’il faut voir Vegas au moins une fois dans sa vie, et je ne suis pas forcément d’accord. Vegas n’a rien de merveilleux ni d’enchanteur, tout est en carton pâte, et même si c’est ce qu’on recherche et ce qu’on attend, ça me fait surtout penser à un trou à rat au milieu du désert.

Le reste de la ville

Le Strip n’est qu’une infime partie de la ville : Vegas est énorme et très étendue. Les quartiers de l’ouest sont les plus agréables, surtout aux abords du College of Southern Nevada. Ceux du Nord sont franchement craignos et je ne recommande pas même d’y passer en voiture (je l’ai fait, je ne me sentais pas particulièrement en danger, jusqu’à ce qu’il y ait une fusillade au même endroit quelques jours après).

lasvegasvuearienne

Vegas est une ville conçue pour les voitures. Il est quasi impossible de se déplacer à pied ou en transport en commun dès que l’on quitte le Strip.
Dans le Nord de la ville, vous reconnaîtrez ce que vous voyez dans tous les films policiers américains : les petites résidences louées à la semaine, un peu minables et défraîchies, avec la piscine au milieu… Occupés par des danseuses espérant devenir célèbres, des familles qui peinent à joindre les deux bouts, la mère de famille célibataire fraîchement immigrée qui cherche un emploi sous-payé, le jeune qui s’est enfui de chez lui à ses 18 ans et qui bosse au McDo… (là, c’est mon imagination qui parle).

Que faire à Vegas ?

  • Aller au In & Out et au iHop pour se gaver avant de partir manger des noodles dans les parcs pendant plusieurs semaines.
  • Dormir et profiter de la piscine bondée
  • Louer votre voiture
  • Faire le plein de courses (je conseille absolument Trader’s Joe : nourriture à un prix plus qu’abordable, bio ou tout au moins naturel. C’est très bon et parfait pour le camping) et éventuellement faire les outlet malls
  • Picoler gratos (une boisson fournie avec votre chambre d’hôtel)
  • Méditer sur le gaspillage
  • Si vous avez un certain budget : aller dans un grand resto
  • Se faire marier par le sosie de Michael Jordan (j’ai essayé, mais mon chouchou voulait pas… :( )
  • En partir le plus vite possible

Parce que je ne suis quand-même pas toujours de mauvaise foi, il y a des gens qui ont aimé Vegas, ou qui vous offrent un point de vue différent, allez donc lire leurs récits !

Images d’illustration choisies de façon tout à fait neutre sur Shutterstock

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

11 Commentaires

  • Envoyer Joana 30 septembre 2014 at 10:12

    Ouais bon, on peut pas vraiment dire que j’ai aimé. Mais contrairement à toi, j’étais contente de voir ça au moins une fois dans ma vie ;) J’avoue que je suis pas mal influençable aussi, si on me dit que « c’est à voir absolument » j’ai pas envie de passer à côté (surtout si c’est sur mon chemin). Bon là j’ai vu et… J’y retournerai probablement jamais, sauf avec mes potes pour faire les cons et claquer de la thune (quand j’en aurai) !

    • Envoyer isa 30 septembre 2014 at 10:26

      Mais tu as bien fait, finalement ! Si Vegas est sur le chemin, je le redis, il faut quand-même y aller… Ne serait-ce que pour se reposer dans une chambre confortable pour pas cher. :mrgreen: Mais au bout d’un certain nombres de fois, je t’avoue que je préférerais atterrir à Salt Lake si c’était possible !

  • Envoyer Tony 30 septembre 2014 at 16:35

    Comme Joana, j’y suis allé récemment au cours d’un voyage dans l’Ouest américain car je me disais que c’était absolument à faire. Avec tous les films et reportages mettant en scène Las Vegas je m’en faisait toute une histoire.
    Mais au final, j’ai été super déçu du Strip. Par contre, j’ai trouvé super l’ambiance de Downtown (avec la fameuse Fremont Street). Au niveau hébergement, c’est quand même le top. Les chambres sont luxueuses et vraiment pas cher (en semaine). Sans doute parcequ’ils gagnent plus avec le casino qu’avec l’hébergement… J’ai dormis au Caesar Palace et au Downtown Grand, comme toi, et c’était franchement impecable. Donc, comme tu dis, c’est vraiment super pour se reposer ; mais, le reste est vraiment trop commercial et blong bling à mon goût.

  • Envoyer Kenza 2 octobre 2014 at 06:36

    Tu as été à Nola ?Je pense que c’est pareil pour Vegas, on adore ou on déteste !

    • Envoyer isa 2 octobre 2014 at 07:56

      Oui, c’était d’ailleurs ma dernière étape ! Je prends le temps avant de finir le récit (car ça voudra dire que le voyage est bel et bien fini…). Tu crois qu’il y a tant de gens qui détestent NoLa ? Tu n’avais pas aimé ?

  • Envoyer A La Fin De La Route 11 octobre 2014 at 17:19

    Je suis complètement d’accord avec Tony. Même si c’était il y a quelques années, j’en garde un souvenir assez frais. Vegas, je voulais le voir, absolument mais finalement, je n’en attendais pas grand chose. On avait choisi deux logements différents, un premier sur Fremont, un second sur le strip. J’avais largement préféré Fremont. Le Strip est une usine à touristes étrangers et à fêtards, un endroit irréel. Fremont baignait dans son jus (on logeait au Golden Nugget, 32 euros la nuit, merci). C’est l’Amérique au sens très large qui vient sur Fremont et j’avais vraiment adoré ce côté plus authentique et moins aseptisé/climatisé…

    • Envoyer isa 15 octobre 2014 at 09:39

      Tout à fait d’accord, même si c’est toujours pas ma tasse de thé, je trouve Fremont plus sympa !

  • Envoyer Alban 18 octobre 2014 at 10:06

    Je suis comme toi, ça ne m’attire absolument pas. Mais par contre, je pense que c’est à voir une fois dans sa vie, comme on dit si bien. Ce côté carton pâte et fake à l’échelle d’une ville (enfin d’une partie de la ville) doit être un peu hallucinant.

    • Envoyer Isa 18 octobre 2014 at 10:42

      Même pas… Enfin pour moi ! Je n’ai pas trouvé ça hallucinant, juste vraiment kitsch (mais dans le mauvais sens du terme : vraiment de mauvais goût sans charme) ! Mais vu qu’il faut toujours juger par soi-même… Il va falloir que vous y alliez :razz:

  • Envoyer Mathilde 22 octobre 2014 at 20:02

    On y est passé car c’est sur la route des canyons comme tu le dis, et le copain avec qui on était en road trip rêvait de jouer au black jack dans un casino de Vegas – il s’est fait plumé quelques centaines de dollars en 10 minutes.
    Ca faisait une drôle de pause en tout cas, entre le silence de la Death Valley et le reste des canyons. Comme tu dis, un moment parfait pour méditer sur le gaspillage…
    Bises !

    • Envoyer isa 27 octobre 2014 at 10:56

      Au moins il pourra raconter cette anecdote à ses petits enfants… ;)
      C’est sûr que Las Vegas est toujours un choc quand on revient du « pays du silence »…

    Envoyer un (gentil) commentaire