Etats d'âme

Le voyage dans la peau (littéralement)

20130717_090335

Je me pose souvent la question de savoir pourquoi, un moment ou l’autre, bien que j’aime ma ville à la folie (Lyon), j’ai la bougeotte. Parfois, l’envie de partir devient trop forte, j’ai des envies irrépressibles de traîner sur Google Maps, Easy Jet, Voyages SNCF… Et généralement tous ces onglets ouverts sur l’ordi !

Comme beaucoup de gens, j’ai pas un budget illimité, encore moins un niveau de vie super élevé, surtout ces temps-ci. Du coup, pas vraiment d’opportunité de voyager souvent… Même si tout se passe bien, un voyage à Prague se dessine en Septembre : ma première fois à l’est !

Je ne sais pas du tout comment comment m’est venue cette passion pour le voyage. Petite, j’ai la chance d’avoir énormément voyagé avec mes parents : je connais très bien la France, et un peu l’Espagne (nous allions toujours au même endroit, dans la maison familiale). Ou alors, peut-être était-ce du à toutes mes lectures américaines, quand j’étais très jeune ou un peu moins jeune. Peut-être que c’était plutôt au cours de mon tout premier « vrai » voyage, en 2008, au Québec et aux Etats-Unis ? Ou alors, peut-être que ce sont mes 5 ans d’étude de géographie qui m’ont formée à la découverte du monde ?

Qui sait. Je sais juste que je ne peux pas résister au besoin irrépressible d’aller me dégourdir les jambes, de sortir mon appareil photo, et de quitter Lyon ! Je compte faire un PVT l’année prochaine. Et surtout, après ce PVT, je compte me poser un peu pour avoir d’autres projets professionnels. Mais est-ce que je vais réussir à résister à l’envie de quitter la France pendant quelques mois, tous les deux ans ?

Comment vous avez fait ?!

En attendant, depuis un mois, j’ai aussi le voyage sur la peau…!

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

8 Commentaires

  • Envoyer Joana@Venividivoyage 17 juillet 2013 at 10:09

    Oh le petit tatouage qui me fait penser au logo de mon site ;) sympa !

    Pour ma part, j’ai un peu réfléchi aussi à ce qui m’a donné cette « envie dévorante » du voyage. Déjà à 12 ans je convainquais mes parents de me laisser partir un an sur un voilier avec d’autres jeunes à la découverte du monde ! C’est certainement un peu notre éducation, l’héritage de nos parents (j’ai grandi fascinée par les albums photos que mes parents ont ramené de leurs 14 mois au Congo Belge (à l’époque…) par exemple), et puis tout l’univers qu’on se construit, par la lecture notamment (je n’avais pas la télé donc forcément je passais du temps à lire).

    Pour toi c’est sans doute tout ce que tu cites qui a fait grandir cette petite passion. L’ennui après (enfin c’est mon problème…) c’est d’être toujours « dans l’attente » ou d’avoir toujours l’impression de se trouver dans une phase « d’entre deux » (entre deux voyages) qui nous empêche de savourer comme on devrait ces moments ou on ne voyage pas…

    • Envoyer isa 2 août 2013 at 09:00

      Moi c’était la lecture, indubitablement, qui a commencé à me donner goût au voyage, ça, et les nombreuses expéditions et randos avec mes parents en France !

      C’est exactement ça : être toujours dans l’attente… Toujours avoir l’impression d’avoir le cul entre deux chaises (pardonne moi l’expression !) Par contre, plus le temps passe et plus je prends de plaisir à rentrer chez moi (à Lyon), j’essaye de me configurer pour voyager même chez moi, toujours essayer de découvrir de nouveaux endroits, en savoir plus sur ma ville… C’est plutôt agréable ! Mais j’ai quand même des fourmis dans les pieds…

      ps : ahah oui c’est mon logo aussi !

  • Envoyer Joana@Venividivoyage 17 juillet 2013 at 10:10

    J’avais pas vu que c’est le logo de ton blog ! Je me sens bête :oops:

  • Envoyer Laura 1 août 2013 at 12:31

    PVT Montreal? cette fois c’est sur tu pars??! c’est ton tatouage? car j’adore!

  • Envoyer Johanna 2 août 2013 at 10:24

    Oh, c’est un tatouage très géographique cela ! :)

    C’est vrai que c’est terrible, pourquoi aimer voyager ? Je crois que j’ai fait géographie parce que je voulais voyager, du moins, les cartes me fascinaient et je voulais entrer dedans en quelque sorte. Puis, il y a la curiosité, des photos de voyages, les diapos du Mexique ou d’Égypte de ma mère, un grand-père reporter, des amis d’ailleurs ou globe-trotteurs, des livres aussi mais peut-être plus encore des cartes.
    Puis le premier grand voyage aussi, l’Argentine, et la suite. Et l’attente de l’entre deux, même si je suis toujours heureuse de rentrer, que j’essaie aussi de voyager chez moi… mais la curiosité de l’ailleurs reste plus forte.

    Nous sommes une étrange sorte d’êtres humains tout de même.

  • Envoyer Virginie 16 août 2013 at 18:48

    Ce qui pousse à partir ? Heu… quelque chose :) Sérieusement, il y a quelque chose qui nous pousse à partir, sans trop que l’on sache pourquoi, alors que l’on est bien chez nous, mais on doit le faire..

    Je ne me suis jamais trop posée cette question pour mes voyages ou mes déménagements par dizaines, mais pour des trucs comme par exemple lorsque j’ai sauté en parachute. Je me suis demandée ce que je faisais là, pourquoi j’avais soudain l’envie de sauter d’un avion en plein vol, c’est totalement absurde!

    Enfin bon, c’est le genre de question auxquelles on répond « parce que c’est comme ça » et vala :)

    • Envoyer isa 19 août 2013 at 09:23

      Comme tu dis, il n’y a pas de réponse… Et c’est pas bien grave !

    Envoyer un (gentil) commentaire