L'exotisme canadien

L’exotisme canadien #15 : We are under attack!

J’ai la peau tendre et légerement rosée, sans doute très sucrée. En été, tous mes proches savent qu’ils n’ont pas besoin de penser aux moustiques, si je suis dans les parages. Et pour cause : ces sales bêtes ne se dirigent que sur moi, pour m’attaquer sans relâche. Je ne doute pas du rôle du moustique dans la chaîne alimentaire et dans l’équilibre des espèces : il a sûrement un rôle. Seulement… même si je tolère les moustiques lyonnais (et encore, je me rappelle avoir passé deux ou trois heures, au beau milieu d’une nuit, à en chasser un dans notre studio), je tolère bien plus mal les moustiques canadiens.
Faisons une simulation pour mieux comprendre : nous pouvons, afin de servir notre démonstration, nommer le moustique témoin lyonnais « Gardien de la paix ventripotent ». Le gardien de la paix ventripotent peut être ravageur, mais il n’est guère rapide ni agressif. Il n’est pas non plus de très grosse taille (ce qui présente des inconvénients : il est plus difficile à repérer, par exemple). On ouvre la fenêtre et hop, il s’envole vers de nouveaux horizons, en chantonnant, pour participer à la pollinisation des belles fleurs. Au pire, une petite bougie à la citronnelle ou une prise anti-moustique l’empêchera de s’égarer à nouveau dans notre appartement.
Passons à présent au deuxième individu de notre démonstration, le moustique canadien, que nous appellerons « Jason Bourne » pour plus de clareté. Au Canada, il existe 82 espèces recensées de moustiques. Les plus dangereux et sauvages ne se trouvent sûrement pas à Montréal (nous pourrions les nommer « Chuck Norris », mais ils n’apparaitront guère dans notre raisonnement)
A Montréal, ils sont quand-même agressifs et tenaces, sur ma peau tout au moins. J’ai été victime d’une première attaque la nuit dernière, et me suis reveillée avec un mollet faisant déjà le double de sa taille habituelle. Pourtant, nous ne sommes pas des gens naïfs! Nous avons des moustiquaires de partout, nous n’ouvrons la porte que très rapidement, mais il ne faut pas sous-estimer Jason Bourne… qui, perfide, attend son heure dans le chambranle de la porte. On ne peut pas faire grand-chose, si ce n’est constater les dégats en s’appliquant de l’After Bite sur la blessure de guerre (à base d’ammoniaque) ou de prévenir avec des anti-moustiques canadiens qui sont interdits à la vente en France, mais qui sont les seuls répulsifs efficaces (à base de bon DEET naturel). Rien n’est trop beau pour les maringouins!
Il existe même un bulletin moustique, à la manière du bulletin météo ou pollinique, si vous voulez avoir un petit aperçu des souffrances qui nous, pardon, qui m’attendent. Et je ne parle même pas des mouches noires, vecteurs de maladies et capables de tuer des troupeaux entier! (véridique, pendant l’invasion de 1947, dans la Saskatchewan)
A tous les voyageurs qui partent dans les régions boisées, je vous souhaite un très bon été.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

8 Commentaires

  • Envoyer Martin 18 mai 2010 at 14:01

    Petite nature!

    Et on dit LA Saskatchewan.

  • Envoyer Isa 18 mai 2010 at 14:14

    Oui chef!
    Et tu dis ça, c'est parce que je suis ton anti-moustique…

  • Envoyer Alban 18 mai 2010 at 20:42

    Je connais ce phénomène, je suis un super spot pour les moustiques qui s'en donnent à coeur joie dès que je suis dans un environnement propice. Tant que je reste dans la pollution de la ville, ça va…Mais si je m'aventure près d'un plan d'eau, c'est une autre histoire…

    Je compatis!

  • Envoyer Lucile 18 mai 2010 at 20:53

    J'ai un mauvais souvenir des moustiques de Montréal…
    Jack Bauer c'est peut être le répulsif, s'il est efficace !

  • Envoyer Gaëlle 19 mai 2010 at 15:33

    Autrement pour les attraper, tu peux t'enduire de miel mélangé à de la confiture bien poisseuse et collante!! Au moins, ils ne pourront pas repartir et tu pourras excercer une terrible vengeance sur l'individu qui aura oser s'attaquer à toi !
    Bon, par contre, pas sûre que ca fasse réfléchir les autres…

  • Envoyer Isa 19 mai 2010 at 15:55

    Hmmm c'est pas une si mauvaise idée quand on y pense.
    SAUF que, au Canada, il y a d'autres animaux dangereux… Les grizzlis par exemple…
    Grizzlis + Miel = :-t

  • Envoyer Bisounours 19 mai 2010 at 15:58

    Moi je trouve que le miel c'est une bonne idée j'adore le miel c'est trop bon miam je veux du miel si tu as pas d'idée pour mon anniversaire du miel ça m'irait vraiment bien miel miel miel miam miam ça rime AHAHAHAHAHAHAHAHAHHAHAOIOOOOUUUUUUUUUUH

  • Envoyer Isa 19 mai 2010 at 15:59

    Oh mon dieu… Bon annive Bisounours! Je t'offre une désintoxication en cette occasion :D

  • Envoyer un (gentil) commentaire