L'exotisme canadien

L’exotisme canadien #8 : En ligne comme des lemmings

C’est le retour de votre rubrique préférée : Isa qui raconte des choses totalement inintéressantes, mais qui pourtant font partie du quotidien montréalais… Au menu du jour, quelque chose qui surprend beaucoup les touristes, à mon avis. Notre tempérament latin (ou parisien, au choix) veut que chacun se rue dans le bus ou le métro, une fois que les portes sont ouvertes. Même pas « femmes et enfants d’abord », c’est chacun pour sa vie. Il y a une espèce de terreur enfouie qui fait que l’on ne doit absolument pas rater ce métro, qu’il va redémarrer sans nous, vite vite!
Ici à Montréal, c’est tout à fait différent. Dans les grandes terminaux de bus, il y a des lignes oranges tracées au sol, et les montréalais, civiques, suivent précautionneusement cette ligne, presque au péril de leur vie. Même lorsqu’il n’y en a plus, ils s’organisent spontanément en ligne. Et qu’est ce que c’est agréable! A part quelques vieilles, plus personne pour te pousser quand tu sors du bus, ni pour te pousser pour que tu y rentres.
Mais j’avoue quand-même… plus de bagarres, plus d’insultes… qu’est ce que c’est ennuyeux!

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

3 Commentaires

  • Envoyer Isa 28 mars 2010 at 19:35

    Tu radotes, poulette.
    Non mais une chose est sûre : Paris et son métro (et ses passagers) ne me manquent pas le moins du monde! :p

  • Envoyer Lauraki 28 mars 2010 at 23:32

    Bah après 5 années à jouer des coudes à Athènes, j'apprécie un peu de savoir-vivre dans les transports en commun.

  • Envoyer Alban 8 avril 2010 at 18:17

    Une chose est sure, il n'y avait pas montréalais porte H le 11 juillet…

  • Envoyer un (gentil) commentaire