Concerts/Musique, Etats d'âme

Mon Canada en chansons

Suite à l’article Mes Etats-Unis en chansons (qui va connaître des petits frères bientôt), j’ai eu envie de me lancer sur mon Canada en chansons.

Comme pour son homologue américain, il ne s’agit pas uniquement de parler d’artistes canadiens ou d’artistes inspirés par ce pays, mais aussi d’évoquer certaines chansons qui ont été importantes pour moi. Certaines de ces chansons ont été la bande-son de moments très particuliers, que je revis dès que j’en entend les premières notes. Evidemment, cette compile est très Montréalo-centrée, tant mes souvenirs de cette ville sont denses.

  1. The Devlins – Montréal

J’ai découvert cette chanson et ce groupe au tout début de ma vie musicale (comprendre, ma vie d’internaute qui n’a plus besoin d’attendre d’économiser chaque sou pour entendre des nouveautés). J’avais craqué sur cette chanson à propos de Montréal en hiver. J’avais l’impression d’y être, et je me suis d’ailleurs promise d’y aller un jour. Voilà comment commence une histoire d’amour avec une ville : par une chanson.

2. Wolf Parade – Language City

2008 : Première traversée du Pont Champlain depuis la Rive Sud jusqu’à l’île de Montréal. Je voyais pour la première fois la skyline de la ville se rapprocher en traversant le St Laurent. Aujourd’hui, le Pont Champlain et le St Laurent ont toujours une résonance particulière, pour moi. La traversée du pont en même temps que Dan Boekner me scande « We are not at home, We are not at home… » dans les écouteurs a rendu ce moment inoubliable.  Il prend encore plus de sens aujourd’hui puisque mon ami, jadis conducteur de la voiture qui m’emmenait à Montréal pour la première fois, n’est plus de ce monde depuis peu.

3. Arcade Fire – Tunnels


La chanson montréalaise par excellence, une chanson qui vous met de la neige de partout. Elle parle d’isolement mais elle est pour autant extrêmement joyeuse. J’ai toujours pensé que cette chanson était en fait le conte d’une histoire d’amour. Une fois encore, elle m’a donné envie de découvrir l’hiver montréalais. Bien-sûr, Arcade Fire joue un rôle immense dans ma volonté de découvrir Montréal et d’y résider. Pas seulement par leurs chansons, mais aussi par le fait qu’il fallait que je vive quelques temps à l’endroit où tant de beaux groupes émergeaient. Je n’ai pas été déçue…

4. Bell Orchestre – Throw it on a fire

Ce morceau instrumental me fera toujours penser au quartier du Mile End, en particulier l’angle où se trouve l’immeuble d’Ubisoft. Je ne suis pas sûre de savoir pourquoi, je devais sans doute l’écouter en me baladant dans le quartier. C’est ça que j’aime, avec la musique, le fait qu’ils se substituent aux souvenirs conscients quand la mémoire nous fait défaut : on passe dans le monde du ressenti.

5. Katy Perry – I kissed a girl

Héhéhé… Une chanson inattendue ? C’est pourtant LE morceau qui a rythmé ma première découverte estivale de la ville. C’était plutôt un running gag entre potes, mais j’y penserai toujours ! On l’entendait de partout : au dépanneur, aux toilettes du St. Hubert, au marché Jean Talon, sur n’importe quelle chaîne de la télé ou de la radio… Et ça a été rigolo de se la taper encore quelques mois après lorsqu’elle est arrivée en France !

6. Plants and Animals – Good Friends

Une chanson tout en douceur, issue de l’album « Park Avenue« , que j’écoutais en descendant l’avenue du Parc pour aller chez feu mon disquaire préféré…

7. Miracle Fortress – Have you seen in your dreams

Encore un album tellement montréalais qu’il est intitulé « Five Roses ». J’écoutais cette chanson sans cesse pour remonter l’avenue St Laurent, cette fois-ci, surtout pour me rendre aux matches hebdomadaires de roller derby ! Je me suis jurée de prendre enfin le courage d’aller photographier l’enseigne de l’usine Five Roses. C’est même mon objectif photographique n°1. Promis, la prochaine fois !

Crédit photo : By Rachelita (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

6 Commentaires

  • Envoyer Zhu 17 mai 2016 at 20:11

    Bon ben euh… je connais Arcade Fire, je les ai vus quand ils faisaient la première partie des Red Hot Chili Peppers. Ah puis Katy Perry, je ne te remercie donc pas de m’avoir foutu son hit dans la tête :lol:

    C’est drôle à quel point la musique est associée aux souvenirs.

    • Envoyer Isa 19 mai 2016 at 09:40

      Je l’ai dans la tête depuis une semaine… I KISSEEEED AAA GIIIIRL
      Arf !

  • Envoyer Kenza 18 mai 2016 at 22:19

    <3 cet article, j'ai envie de tout écouter ! j'ai lancé Arcade Fire (mon Neighbourhood préféré c'est le #3)
    Désolée pour ton ami.

    • Envoyer Isa 19 mai 2016 at 09:40

      J’aurais aimé avoir une chanson manitobienne pour te faire vibrer ! ;)
      Aaaah oui Power Out est une très bonne chanson (comme tout cet album, en même temps ?!) mais je garderai toujours à coeur la douce nostalgie de Tunnels :-)
      Merci ;)

  • Envoyer Alexandra 24 juin 2016 at 21:20

    Chouette playlist ! J’aime beaucoup. Mais je ne connaissais qu’Arcade Fire! Bizarrement, dans ma playlist Montréal il n’y a que des tounes québécoises ;)

    • Envoyer isa 28 juin 2016 at 12:30

      Techniquement, elles sont québécoises… mais anglos !! :)

    Envoyer un (gentil) commentaire