Etats-Unis, New York et le Mid-Atlantic

New York City #1 : The Natural History Museum et Central Park

New York City n’était pas du tout prévue au programme de notre vie à Montréal, mais nous avons eu finalement l’opportunité d’y aller. Pour remettre dans le contexte : je n’ai jamais été attirée par New York, et ce, depuis que je suis petite. C’est une ville que je trouvais très belle sur le papier, qui est le théâtre de bon nombre de mes bouquins, films et même séries préférées, mais je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais voulu y aller. Petite, je rêvais plutôt de San Francisco, du Yukon et des canyons…
C’est pourtant sans préjugés que j’ai abordé cette très (très) longue journée dans la Big Apple. Comme l’indique le petit « # », cet article n’est qu’un des chapitres de notre court séjour là bas!

Le voyage est long, très long (6h d’autoroute droite) et monotone. La traversée du massif des Adirondaks est jolie, mais ne suffit pas à me distraire! 50km avant l’arrivée à NYC (d’après le GPS), on ne voit toujours rien, on est toujours perdus au milieu de la forêt, avec une quantité énorme d’animaux écrasés au bord de l’autoroute (ils sont pas performants, les crapauducs américains…)
Il faut presque attendre d’être à proximité de Manhattan pour que la vue se dégage subitement, et que l’on voit émerger la skyline de la ville derrière le bras de mer… Je ne vous cache pas que vu du New Jersey, c’est vraiment magique!
Quelques minutes plus tard, nous sommes enfin sur Manhattan et nous pouvons à loisir admirer ses beautés. Je ne me sens pas du tout dépaysée, je ne sais pas si c’est du fait que nous sommes déjà en Amérique du Nord depuis quelques temps, mais en traversant (toujours en voiture), le quartier à proximité de Times Square, j’ai l’impression d’être à Londres, mais avec des immeubles plus hauts. Je garde mes impressions finales sur la ville pour le dernier articles…

Découvrir une ville, en plus aussi vaste que NYC, en 12 heures, ça relève du défi. Nous n’avions cependant pas envie de nous emmerder avec des guides (moi, la super planificatrice, pour que je dise ça, c’est que vraiment j’ai pas le goût!) pour découvrir la ville un peu au hasard, finalement, à l’aventure. Et c’était vraiment parfait.Nous avions cependant prévu de faire un petit tour au Natural History Museum, pour continuer notre série (on a un but ultime : visiter tous les musées d’Histoire Naturelle du monde, ou presque!). Est-ce que celui de NYC allait souffrir de la concurrence de celui londonien, qui est absolument parfait ?

Le musée borde le célébrissime Central Park,  où se promènent des tonnes de touristes, mais aussi des tonnes de New-Yorkais. Le parc en lui-même ne m’a pas semblé remarquable par ses qualités esthétiques : -oui, les lacs, les grands arbres, les promenades sont magnifiques- mais il reste classique. Ce qui est incroyable, c’était le silence qui règne dans le parc, comme si on était dans un petit coin de nature… Il est immense, et nous n’avons pas eu la demi-journée nécessaire pour le traverser où faire une sieste sur ses belles pelouses vertes!

Malheureusement, la façade du Musée, ainsi que son magnifique hall d’entrée sont en rénovation (pour avoir un petit ordre d’idée de ce à quoi il ressemble, révisez vos classiques et allez voir Une nuit au Musée hihi). L’architecture intérieure est impressionnante et sur le thème de l’espace, blanche et très épurée, je ne m’attendais pas à ça et suis agréablement surprise. Mais… la magnifique collection de dinosaures n’est pas du tout mise en valeur. Elle est exposée de la même façon, dans des salles cubiques toutes blanches, les squelettes ne sont pas mis en situation, il n’y a pas de maquettes, bref, rien de très ludique. Nous avons tous les deux l’impression que c’est très froid et sommes plutôt déçus. Heureusement, la tout aussi magnifique collection d’animaux est incroyable. Sur 3 étages, on peut voir à peu près tout ce qui existe (ou plutôt a existé, vu les spécimens rares), les animaux sont bien mis en scène, mais pas dans un décor kitsch, bref, ce n’est que du bonheur, et nous ne regrettons pas du tout… Mais, parce qu’il y a un mais, le Musée souffre belle et bien de la comparaison avec celui de Londres, finalement tout aussi vaste. Tant pis. Prochaine étape : celui de Tokyo (s’il y en a un!)

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

3 Commentaires

  • Envoyer Lucile 29 mai 2010 at 20:05

    L'arrivée sur Manhattan fait toujours ça :-)

    ps : Tokyo fait désormais partie de votre liste de destinations ?

  • Envoyer Isa 29 mai 2010 at 20:08

    ps : je dis ça « comme ça » car on n'a pas prévu d'aller voir d'autre aussi grande ville dans les 10 prochaines années en fait!

  • Envoyer Isa 29 mai 2010 at 20:29

    tsss!

  • Envoyer un (gentil) commentaire