Chouchous, Etats d'âme, Etats-Unis

Pourquoi j’aime voyager aux USA ?

Ce matin, je suis tombée sur un vieil article de Cynthia déclarant son amour aux USA. A chaque fois que je pense à une destination voyage de quelques semaines, je ne peux pas m’empêcher de ne penser qu’aux Etats-Unis, pays que je commence à connaître, mais qui me semble encore tellement riche, tellement immense, que je n’aurai pas assez d’une vie pour tout le parcourir. Pourtant, j’ai envie de voir le reste du monde, un jour. Mais pour l’instant, je ne pense qu’à retourner aux Etats-Unis ! L’année prochaine, d’ailleurs…

Pourquoi j’aime les USA ?

  • Pour l’incroyable diversité culturelle de ce pays : ce sont réellement différentes nations unies. Des dizaines de pays, de cultures, de mœurs… tout en un.
  • Comme Cynthia, pour les toilettes toujours propres et disponibles de partout en ville ! Les petites vessies comme moi comprendront vite ce bonheur absolu de ne pas angoisser en allant se balader directement après le déjeuner !
  • La gentillesse du personnel : serveurs, restaurateurs, et n’importe qui travaillant dans le tourisme. Pour une partie d’entre eux, cette gentillesse est motivée par le pourboire (obligatoire, je le rappelle) qui peut être leur seule source de revenu, mais quand-même, de manière générale, ils sont vraiment sympas, les Américains. Dans la rue, tu trouveras toujours quelqu’un prêt à te donner un coup de main.
  • Avant tout : les grands espaces. Il y en a sans doute des comme ça ailleurs dans le monde, mais les cieux immenses de l’ouest américain me font l’effet d’un aimant
  • Le système fédéral des National Parks : America’s best idea. Ils sont incroyablement bien organisés, l’information est toujours très détaillée et facilement accessible en ligne (quand on voit la différence avec Parcs Canada : aïe !). Le boulot des rangers est colossal. Seul bémol : les aides fédérales diminuent de plus en plus… Que va t-il rester des terres publiques ?
  • On a beau dire : j’aime la nourriture américaine. Où plutôt, j’aime LES nourritures américaines. Pas la junk food, les crackers, les barres chocolatées et ces saloperies là. Non, la vraie bouffe américaine. Et la générosité des portions ! (Quand on est touristes et que l’on ne reste que quelques semaines, ça ne pose pas problème. Quand on y vit, par contre…)
  • Tu peux être grand, petit, boutonneux, moche, sortir en pyjama, aimer ne porter que du orange : les gens s’en foutent et ne te regarderont même pas. Sauf peut-être en Californie, où le culte du corps parfait est omniprésent (c’est un peu le cas dans tout le pays, en fait).
  • De façon plus subjective : j’aime me balader dans le pays d’où viennent mes écrivains préférés, et reconnaître chaque lieu qu’ils ont écrit, ressentir l’atmosphère qu’ils décrivent…
  • Camper aux USA ! Cela rejoint un peu mon amour des outdoors américains mais même les campings à 10$ sont propres accueillants, et disposent de tout l’équipement nécessaire pour pratiquer le sport national : le barbecue.
  • A part sur les routes de la côte est, j’aime le côte relax des Américains. Même à New York ! Malgré tout, ils prennent le temps.
  • La liberté extrême qu’un touriste (comme moi) peut ressentir en se lançant sur les routes ou les rails américaines. Incomparable.
  • En tant que touriste, les Etats-Unis sont à la fois un pays varié et accessible financièrement. J’ai toujours cette impression de toujours visiter le pays en superficie, et que je n’aurai pas assez d’une vie pour « tout » voir. C’est un sentiment aussi grisant que frustrant.
Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

22 Commentaires

  • Envoyer Zhu 24 juin 2013 at 15:19

    Amen à tout ça! Je vais ajouter que j’aime l’Amérique du Nord d’une manière générale pour son côté optimiste, « tout est possible », qui va de l’avant. Une façon presque enfantine de voir les choses, toujours à essayer de s’amuser plus, de gagner plus, de faire plus. Je dis souvent que le Canada m’a donné un avenir et je crois que c’est vrai. Je ne crois pas vraiment au rêve américain mais le pessimisme constant en Europe m’agace (bon, l’optimisme constant en Amérique aussi un peu des fois). Comment on peut avancer si on râle tout le temps, si on ne prend pas de risque, si on s’accroche au passé comme si c’était facile d’oublier??

    • Envoyer isa 25 juin 2013 at 10:08

      Je ne sais pas si je suis fondamentalement quelqu’un de très optimiste, mais c’est sûr que je veux toujours aller de l’avant. Cependant, en France, je ne ressens pas forcément (au quotidien, c’est sûr que non) le fait que les gens ne veulent pas avancer… Ce n’est jamais quelque chose qui m’a frappé. Par contre, le sur-optimiste américain a tendance à m’agacer fortement ! L’enthousiasme permanent, surtout. Car pour moi, en étant enthousiaste tout le temps, on perd complètement la mesure des choses et la valeur des choses !
      Je l’avais surtout remarqué dans l’éducation donnée aux enfants. Tout est « fabulouuuuuuus » ! On est dans l’encouragement extrême. Du coup, les enfants se sentent tous incroyables. Pourquoi pas ! Mais dans ce cas comment réellement récompenser quelque chose de vraiment fabuleux ? J’avais lu un super article à ce sujet sur le NY Times d’ailleurs, qui expliquait le fait que les jeunes étudiants américains se sentaient tellement forts, tellement puissants, au dessus de tout… Vraiment une très grosse différence culturelle !

  • Envoyer 4 Coins du Monde / Xavier 24 juin 2013 at 17:02

    Je te rejoins complètement. C’est vrai qu’après 4 voyages là bas, je reste toujours aussi accro.

    Sans hésiter nous y retournerons encore et encore. Il y a tellement de choses à faire et comme tu dis, surtout tellement de différences.

    • Envoyer isa 25 juin 2013 at 10:05

      Ayant vécu à la frontière américaine, je ne compte plus les voyages là bas (si on considère que ce sont des passages de frontière !!!) mais je n’arrive pas à avoir une autre destination en tête non plus :-D C’est la passion j’imagine !

  • Envoyer Laura 24 juin 2013 at 20:21

    Ton article est chouette !
    [Le pyjama en ville me fera toujours sourire ! Le dimanche à Santa Cruz, les pyjamas sont tous de sortie dans downtown, mais je me demande s’il n’y a pas un peu de « mode du dimanche » ou de « je suis le plus hype du w-e » là-dedans ! Mais c’est vrai, pourquoi se prendre la tête, quand on est bien dans ses chaussons ?!]

    • Envoyer isa 25 juin 2013 at 10:04

      Il y a de ça, c’est évident, ce côté « ouiiiii j’men fous de ce que pensent les autres… » mais dans les faits, c’est quand même super agréable !

  • Envoyer Ghislaine 25 juin 2013 at 21:42

    Cela fait tellement envie d’y aller !! Plus que quelques jours avant le grand départ! Merci Isa pour ta passion des voyages et me transmettre ça !!!

    • Envoyer isa 26 juin 2013 at 13:09

      J’espère que tu viendras me raconter point par point votre beau voyage :)

  • Envoyer Cynthia 26 juin 2013 at 13:07

    Contente de d’avoir inspirée et je suis d’accord avec tous tes points :mrgreen:

    • Envoyer isa 26 juin 2013 at 13:09

      Et contente de voir un petit commentaire de ta part ici ! :)

  • Envoyer Laura 27 juin 2013 at 11:13

    Ahaha! Idem, je veux voir le reste mais les USA me plaisent tellement! Mais je me force a le faire! Et puis finalement je suis tombee amoureuse du Canada! Qui l’aurait cru?! et puis bientot un WE a Londres pour la 1ere fois!(oué je me mets un peu a l’europe quand meme!!).. Mais les USAAAAAAA, en plus en couple depuis quelques mois je vais faire decouvrir ce pays à ma moitié!!! :razz:

    • Envoyer isa 3 juillet 2013 at 09:12

      J’ai envie de me remettre à l’Europe aussi mais c’est pas facile quand… on économise pour les USA :lol:

  • Envoyer Lucile 2 juillet 2013 at 18:30

    Grâce à toi, j’ai (entre autres choses) découvert le merveilleux et magnifique de Zion qui m’a profondément marqué !
    Merci de partager ton amour de ce pays :)

    • Envoyer isa 3 juillet 2013 at 09:13

      J’en suis vraiment heureuse :smile: J’espère que tu y retourneras bientôt, pour en découvrir d’autres facettes…

  • Envoyer Julien 22 juin 2014 at 10:26

    Je déteste ce pays, les gens y sont chaleureux au début mais après plus rien, ils sourient tout le temps comme des cons pour te faire croire qu’ils t’aiment bien et quand t’es pas là il te pourrissent dans le dos.

    Les gens ne réfléchissent pas ils ont une opinion qu’ils défendent bec et ongles et ne cherchent pas à savoir plus.
    Ils sont hyper nationalistes, si chez nous quelqu’un était aussi imbu de son pays ils se ferait vite traiter de national socialiste.

    Avec le concept de « déstinée manifesteé » qui justifie toutes les imondices qu’il font et le dédain qu’ils ont pour les autres cultures et se croient dans tous les pays du monde dans une de leur colonies.

    Le « french bashing » est un sport national et une forme de racisme tout a fait socialement acceptable.

    Mais c’est vrai les paysages sont pas mal.

    • Envoyer isa 2 juillet 2014 at 10:53

      J’ai encore passé 3 mois aux USA, et je n’ai jamais entendu qui que ce soit « french basher », bien au contraire. Il faut éteindre Fox News…

  • Envoyer Angie B 22 juin 2016 at 12:13

    Je parcours ton blog et j’ai envie de lire tous tes articles !!! Une petite question camping, peut-être déjà abordée (pardon mais je n’ai pas encore tout lu !) : aurais-tu des adresses de campings pas trop chers, hors des parcs, en Californie ?
    Je pars 3 semaines cet été avec ma cousine et nous allons faire 10 jours de roadtrip avec notre chère tente, on a bien compris que sans réservation les campings des parcs nationaux les plus connus, c’était mort donc on va viser les « campgroungs » hors parcs donc si tu as de bonnes adresses, nous sommes preneuses !

    • Envoyer isa 24 juin 2016 at 07:57

      Hello Angie, merci d’être venue et de lire tout ça ! :)
      En été, c’est vrai que l’affluence est assez énorme dans les parcs. J’imagine qu’ils sont déjà tous réservés ? Vous avez vérifié ?
      L’astuce que j’utilise souvent, c’est d’aller dans les campings des « national forests » (donc encore des campings publics) qui sont souvent adjacentes des national parks. Ils sont peu aménagés mais c’est pas cher du tout et c’est toujours cool. A savoir qu’en Cali, tout est toujours un peu plus cher que dans les autres Etats de l’ouest américain. Après, c’est du cas par cas. Sur les sites de chaque national parks, tu as souvent une liste des campings privés adjacents au parc, mais c’est jamais donné…

  • Envoyer Angie B 27 juin 2016 at 13:40

    Merci beaucoup pour cette astuce ! Je vais également me lister les campings pour lesquels on ne peut pas réserver.

    • Envoyer Isa 27 juin 2016 at 13:41

      De rien et surtout, bon voyage, n’hésite pas à me faire un retour :)

  • Envoyer Angie B 27 juin 2016 at 16:59

    Oui avec plaisir !
    PS : ton site est un trésor, merciiiiiiii

  • Envoyer un (gentil) commentaire