Etats-Unis, Parcs nationaux, Tour Arizona/Utah 2010, Utah

Zion National Park, Rockville & Springdale

Me voilà encore une fois de retour « chez moi ». Je crois que dès le premier jour on a eu cette impression indélébile. J’avais tellement hâte de faire découvrir cet endroit à mes amies, et d’un autre côté j’avais peur qu’elles ne captent pas la magie des lieux (peut-être que c’était uniquement dans ma tête ?) mais finalement, mission accomplie… Elles ont été aussi charmées et soufflées par les lieux que je l’avais été quelques mois auparavant… Rockville, Utah : the best place to live !

À seulement 5 ou 6 miles de Springdale et de l’entrée du parc, Rockville marque le bout du canyon, une vraie oasis au fond des deux mesas désertiques. Je ne sais même pas si j’ai le courage de décrire les lieux ni mes sentiments à ce sujet mais je crois que mes lecteurs auront bien compris à quel point cet endroit compte pour moi. La suite en plusieurs temps et en images, donc !

springdale

1. Le Bit & Spur

Je pourrais en parler des heures. Un restaurant aux influences southwest et mexicaines mais qui ne se limite pas pour autant aux classiques. En goûtant mon « juniper lamb » avec une sauce aux champignons et du pain à l’ail, la seule chose que j’ai pu articuler aux propriétaires des lieux était « It’s so good I want to cry », et le pire c’est que c’était vrai ! Si vous passez à Springdale sans aller manger dans cet endroit, c’est un crime.

bitandspursutah

2. Le Bit & Spur , version 2

Une raison de plus d’y aller. Le magnifique et immense terrain, les petites fontaines, les biches qui viennent manger le soir pas loin de la terrasse… Les nombreux colibris qui viennent s’abreuver…

3. Zion National Park : de belles randos…

Après avoir grimpé le Watchman Trail (ci-dessus) qui offre une vue inédite du parc, plutôt du début du canyon, nous nous attaquons à l’Observation Point, levés à 4h du mat’, je crois. (photos argentiques à venir!). Il faisait froid, il y avait du vent, on avait les yeux à moitié ouverts mais on a eu droit à un beau lever de soleil sur le Temple of Sinawava. Quelques miles et 2000 pieds de dénivelé plus tard, nous arrivons sur une vue que, malgré le vertige qui me fait tourner la tête, je ne suis pas prête d’oublier.

4. La partie de Kolob

Encore une fois, nous avons été pris par le temps et n’avons pas pu randonner, ce qui reste une des grandes déceptions du voyage… Mais la vue qu’il y a tout en haut me coupe encore les jambes, et j’espère enfin pouvoir explorer cette partie Nord du parc de Zion la prochaine fois !

kolobrouteutah

5. Sur la route du Kolob Reservoir

Encore un endroit qu’il faudra retourner visiter. Nous n’avons pas continué sur les 30 miles de la longue route menant au réservoir, encore faute de temps, mais nous avons déjà pu avoir un bel aperçu d’une énième petite route déserte au milieu de nulle part…
Le lendemain nous devions plier nos bagages… Déjà 5 jours que nous étions à Zion ?! Le temps passe vite… La route du retour, au lever du soleil, est encore magnifique. Nous pouvons même apercevoir le magnifique temple mormon de St George, tout blanc au milieu de la plaine. Après des kilomètres et des kilomètres de désert, nous apercevons Las Vegas, plus laide et inutile que jamais. Nous venions à peine de descendre des montagnes et voici la ville grise, entourée d’une espèce de fumée jaunâtre, avec tous ses bâtiments en carton pâte… quelle abomination… Rien de plus déprimant après avoir quitté l’Utah…
Ce récit de voyage s’achève sur cette note bien négative, alors que ça n’a été que du bonheur tout le long… Pour me remonter un peu le moral, j’ai ressorti un guide… La prochaine fois, on atterrira à Salt Lake (et on évitera la ville sus-citée).

Rockville, à dans deux ans

 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

4 Commentaires

  • Envoyer Alban 9 novembre 2010 at 21:10

    J'adore ta dernière photo.

    Oui je sais, j'avais un peu de lecture en retard… ;)

  • Envoyer Isa 9 novembre 2010 at 22:40

    Pas ma préférée mais ravie qu'elle plaise!
    (et contente de voir que tu commentes huhu…)

  • Envoyer Alban 10 novembre 2010 at 21:23

    L'intérêt d'un blog est tout de suite limité si personne ne le lit. Et puis la peine que prend l'auteur à écrire ses articles, mérite bien que l'on prenne quelques secondes pour commenter !

    Et puis franchement, vu la météo pourrie que l'on a, ces quelques photos prise au fin fond de l'Utah font du bien !

  • Envoyer Isa 10 novembre 2010 at 21:26

    Je ne sais pas, même si j'ai une quarantaine de visiteurs par jour, je ne sais pas s'il n'y en a ne serait-ce qu'un dixième qui lit quelque chose! Je prends plutôt ça comme un petit journal qui, à l'occasion peut intéresser quelqu'un… Mais c'est sûr que les commentaires me font très plaisir (surtout si c'est des compliments comme les tiens :p)

    C'est clair… moi j'avoue que ça me fait plutôt déprimer qu'autre chose, ces dernières semaines! Aller, on y retourne bientôt, c'est ce qu'il faut se dire…

    Et comme on dirait sur skyblog : wesh lash des coms!!!!!!!

  • Envoyer un (gentil) commentaire