Etats d'âme

Regardons en arrière : mon année 2015

L’année 2015, quelle année étrange. Tragique, à bien des égards, et qui n’augure rien de bon pour la suite. A titre personnel, une année de problèmes de santé et de recherche d’emploi, mais il ne faut pas se focaliser sur le négatif : c’était aussi une année de voyages européens (chose que je n’avais pas fait depuis bien longtemps), de (re) découvertes régionales, d’écriture intensive sur le blog (et ailleurs) et même de reprise de yoga. J’ai un micro-appartement que j’adore, et un foyer qui me rend heureuse au quotidien.

Découvertes européennes

grenade-resume

Voyage fantasmé depuis longtemps, sans sauter le pas jusqu’à ce qu’une compagnie décide (enfin) d’ouvrir un vol direct depuis Lyon. J’aurais préféré y aller en train, comme d’habitude, mais mon petit budget me le permet de moins en moins. J’ai passé 10 jours sur les routes andalouses et  à arpenter les rues pavées des magnifiques villes de cette région. Je n’ai d’ailleurs pas encore fini de raconter ce périple ! J’ai retrouvé la douceur de vivre espagnole, qui m’avait manquée depuis bien trop longtemps. Et puis… les tapas, bien-sûr. Les tartines de sauce tomate au petit déjeuner, le tinto de verano et la paëlla du dimanche. J’ai hâte d’y planifier un autre voyage, mais cette fois-ci dans la région valencienne, où il n’y a pas grand chose d’autre à voir que mes racines familiales.

rome-resume

Et de façon inattendue, on m’a offert un voyage à Rome. Un voyage de dernière minute pour clore en beauté l’année 2015. Rome m’a émerveillée, régalée, mais aussi parfois agacée… C’est pour cela que ça en fait une ville aussi unique. Je crois que Rome n’a réellement d’égale que Paris ! (« Seule Paris est digne de Rome ; seule Rome est digne de Paris »).

Mais en France aussi

La Provence a été à l’honneur cette année, puisque j’ai passé quelques jours en Camargue, à Marseille et à Salon-de-Provence. Encore une fois j’ai hâte d’y retourner, sans doute au printemps, pour faire une excursion dans le Lubéron et sur la Côte d’Azur, tant décriée, mais qui est pourtant sublime hors saison.

serrieres-sentier

Autour de Lyon

Les Alpes (La Clusaz, Chambéry, Paladru, Grenoble et Uriage), le Léman, et encore plus d’incursions dans le Bugey. Vu mes restrictions budgétaires actuelles, je pense que la région lyonnaise sera à l’honneur en 2016, comme elle l’a été à l’été 2015 !

Dans les oreilles

J’ai beaucoup voyagé, notamment dans les forêts pluviales de l’Etat de Washington, grâce à Waxahatchee (c’est là où je suis immédiatement transportée lorsque j’écoute son album).

Beirut nous a emmené du côté d’Istanbul et de Gibraltar, Ibeyi à Cuba, Lady Lambs sur les routes américaines infinies, et Anna Von Hausswolff dans une forêt boréale hivernale. Cela a été une magnifique année musicale, et je sens que 2016 sera dans la même continuité !

Sous les yeux

J’ai bien moins lu que d’habitude, je suis quand-même allée au Canada avec Richard Ford, dans un horrible du Midwest avec Le Seigneur des Porcheries de Tristan Egolf et sur le Plateau Mont-Royal montréalais grâce à Michel Tremblay. Du côté B.D, c’est Etienne Davodeau qui m’a mené dans une vigne du Pays de Loire, pour une incursion passionnante dans le monde du vin naturel : Les Ignorants. J’ai également continué mon voyage québécois avec un nouveau volume de Paul de Michel Rabagliati.

Des résolutions ?

Trouver un boulot qui m’épanouisse (et me permette de sortir la tête de l’eau !), continuer à consommer de façon éthique (ne plus acheter du tout au supermarché, faire vivre les commerçants indépendants du quartier : je parle des achats du quotidien car je n’aime pas les « choses », je ne suis pas une grande consommatrice de toute façon), retourner dans le Beaujolais, le Bugey. Aller me baigner au lac d’Aiguebelette, aller voir la neige à La Clusaz, ne plus jamais arrêter la pratique du yoga, retourner en Provence, essayer d’aller voir une amie chère en Irlande (mais ce n’est pas donné !), ne pas trop mal vivre le fait que je ne pourrais sans doute pas retourner aux Etats-Unis l’année prochaine (comme toutes les années paires, habituellement !) ni aller voir mes amies à Montréal.

Essayer d’être positive et combative. Enfin finir le récit de mes voyages ici !

Je vous souhaite tous mes vœux de bonheur !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

12 Commentaires

  • Envoyer Flo 17 décembre 2015 at 19:35

    Joli bilan tout de même! On a trop vite tendance à oublier qu’on a aussi des coins merveilleux juste sous nos yeux et cet article à le mérite de nous le rappeler! Pour 2016, ne garder que le positif et le répéter à volonté, le reste suivra :)

    • Envoyer isa 28 décembre 2015 at 13:38

      C’est joliment dit, je n’ai rien à ajouter ! :D

  • Envoyer Zhu 18 décembre 2015 at 03:47

    Pfiou, on dirais que malgré le positif et tes belles escapades (j’attends Rome avec impatience!), l’année t’as mise sur les genoux. Les problèmes de santé (que j’espère pas trop graves) et de sous, ça mine. Bon, y’a pas une année pareille, alors je te souhaite un 2016 avec du bonheur (et des thunes) dedans.

    • Envoyer isa 28 décembre 2015 at 13:38

      Ca mine, mais nous avons eu quand-même de belles nouvelles, et du succès professionnel pour ma « moitié », donc cela fait du bien ! Plein de bonheur pour vous aussi !

  • Envoyer Caroline 18 décembre 2015 at 15:00

    Je savais que ça n’avait pas été l’année de ta vie, mais tu arrives à faire ressortir les aspects positifs et le plus important, être heureuse au quotidien, avec une personne qui compte.
    Quand tu fais la liste de tes escapades, elle n’est pas si petite ! Pas très loin, j’aurais envie de te suggérer l’Ardèche également, très beau coin, puis tous ces endroits pour les sports d’eau vive (bon, ça je ne sais pas si tu aimes …).
    En tous cas, je te souhaite vraiment une meilleure année 2016, toujours bien entourée, une meilleure santé et un boulot intéressant ! et des projets américains à défaut de voyages lointains immédiats ;-)
    Et bon yoga !!

    • Envoyer isa 28 décembre 2015 at 13:38

      Il faut toujours réussir à faire ressortir les aspects positifs, sinon on ne noie ! Et le plus important, c’est effectivement le travail quotidien pour être heureux :-)
      L’Ardèche est sur la liste (dans ma liste Rhône-Alpes, que je n’ai pas détaillée) pour nous, il est facile d’y aller pour un week-end et c’est effectivement sublime ! (bien que je ne connaisse que le Nord du département, le Sud étant un peu trop loin :-D). J’adore le canoë… donc si !
      Je vous souhaite également plein de bonheur :)

  • Envoyer Kenza 30 décembre 2015 at 13:51

    Plus simple et plus « frugal », mais ça ne veut pas forcément dire moins bien ! je te souhaite que les soucis se résolvent et surtout de continuer à écrire ici !

    • Envoyer isa 3 janvier 2016 at 13:05

      Merci Kenza ! Je te souhaite une superbe année pleine de découvertes hongroises… et d’ailleurs :)

  • Envoyer LN 5 janvier 2016 at 00:27

    Une des choses pour lesquelles je suis reconnaissante envers 2015, c’est de m’avoir permis de te revoir en vrai, après 5 années !
    Je te souhaite tout le meilleur pour 2016, tu le mérites énormément. <3

    • Envoyer isa 7 janvier 2016 at 13:28

      <3

  • Envoyer Raven 7 janvier 2016 at 06:15

    C’est marrant, quand je fais le bilan de mon année passée, j’ai toujours le sentiment de le faire en me focalisant sur ce que je n’ai pas fait, pas réussi, ce qui n’a pas été etc. alors que je suis quelqu’un de super optimiste à la base et que je n’aime pas m’embarrasser du négatif. A croire que lire les bilans et les belles choses accomplies par les autres me renvoient à ce que j’aurais aimé faire et que je n’ai pas fait ! L’exercice est toutefois très bon car en général il me rappelle que mon année était loin d’être si pourrie que ça et que ça ne sert strictement à rien de se comparer avec la vie (affichée) des autres. :)

    Chouette bilan pour toi en tout cas, malgré les déboires rencontrés ! On en devient créatif en fait quand c’est comme ça, à défaut de pouvoir s’envoler loin ben on découvre son voisinage qui regorge souvent de pépites bien planquées. On un peu les même objectifs pour l’année prochaine, le boulot en tête ! :p Et avec ces sioux en poche, pouvoir me faire plaisir en bouffe, trip plus ou moins lointains, continuer à faire plein de patins et dépasser le niveau que j’avais quand j’étais môme (oui axel, c’est bien toi que j’ai en tête) (on y croit !). Et à défaut de pouvoir venir sur Montréal ou pour nous de passer sur Lyon, on arrivera bien à se caler une rencontre un de ces 4 ! Sait on jamais, si t’as l’occasion de passer sur Toulouse ou dans le Sud-Ouest en juin ! ;) Et dans le cas où tu puisses venir à Montréal, le canapé tout confort est bien évidemment dispo si besoin !

    Des bisous et une très bonne année 2016 ! :)

    • Envoyer isa 7 janvier 2016 at 13:28

      Je vois tout à fait ce que tu veux dire… Et j’ai vraiment essayé de me focaliser sur le positif et sur ce que j’avais accompli pour écrire cet article. Je trouve ça vraiment réconfortant de se dire, qu’au final, et bien on a atteint pas mal de ses objectifs, beaucoup plus que ce que l’on pensait ! C’est pour ça que j’aime autant cet exercice de rétrospective.
      Je te souhaite plein de patinage, de super doubles axel sans te casser la yeule, enfin un boulot, et plein de découvertes !
      Notre porte vous est ouverte également ! :)

    Envoyer un (gentil) commentaire