Montréal

Rien ne vaut le Roller Derby

Comme toute grande ville américaine qui se respecte, Montréal possède sa ligue de Roller Derby. Mais késako?
Le roller derby est, d’après Wikipedia, un sport inventé dans les années 30 aux Etats-Unis, à l’époque il s’agissait plus ou moins d’un sport d’endurance, dont le but était de faire le plus de tours de piste possible.
Abandonné dans les années 70 puis revenus au goût du jour à la fin des années 90, après être passé par une cure de rajeunissement, saupoudrée de punk, de culture alternative, de Do It Yourself et surtout de féminisme, le roller derby est devenu un des sports les plus populaires d’Amérique du Nord, et pour le coup, il est à présent presque féminin à 100%! Les règles du jeu ne sont pas compliquées, mais pourtant difficiles à expliquer. Je vais m’atteler rapidement à cette tâche, en omettant toutes les subtilités des pénalités :
Sur une piste ovale, 2 équipes de 5 joueuses s’affrontent. Dans chaque équipe, il y a trois bloqueuses, une pivot et une attaquante. Un peloton est formé, sans les 2 attaquantes qui se mettent environ 15 mètres derrière elles, en retrait. Quand l’arbitre siffle le début du jeu de 2 minutes, les attaquantes vont tenter de passer le peloton : les filles de leur équipe vont les y aider, en essayant de bloquer l’attaquante de l’équipe adverse, et vice versa. Une fois qu’une des attaquantes a passé le peloton (l’autre peut l’avoir passé après elle, ou toujours pas), elle est désignée comme meneuse. Plus elle passera le peloton, plus elle marquera de points pour son équipe. La meneuse a le choix d’arrêter le jeu de 2 minutes quand elle le souhaite, en mettant les mains sur ses hanches (ça peut être un choix stratégique : trop fatiguée, elle voit qu’elle perd l’avantage, etc…)

Comme vous l’avez peut-être vu dans « Whip It! », le film de Drew Barrymore qui a réussi à faire connaître ce sport en Europe, tous les coups sont plus ou moins permis pour faire chanceler les deux attaquantes.
Cependant, le roller derby n’est pas un sport que je qualifie de violent, c’est un sport de contact, les joueuses s’effondrent souvent, on a parfois mal pour elles, mais dans le fond elles sont bien protégées, et l’esprit du jeu, même s’il est parfois intense, était loin d’être hargneux. Comme le soulignait notre nouvel invité à Montréal, ce jeu est à mi-chemin entre le sport (car il y a de très bonnes athlètes) et le jeu : on ne se prend pas la tête, même si la compétition est dure, on est là pour s’amuser. Les filles sont également maquillées et pomponnées, et souvent vêtues de tenues sexy et légères,sans oublier leurs pseudos délirants, inscrits dans la liste de la ligue nord-américaine (il ne peut pas y avoir deux joueuses du même nom). Hier nous avions remarqué l’élégante « That’s what she said » qui avait un style vraiment parfait, mais aussi « 1/2 Pint » (1/2 étant le numéro de la joueuse) ou « Karla Shnikov » pour citer quelques exemples.
En témoigne la mi-temps, animée par un groupe de Pom-Pom girls et boys, mais sans pompom, qui nous ont fait de magnifiques chorégraphies sur « Pump it Up ».
En bref, le roller derby c’est avant tout une super ambiance dans le public (principalement anglophone) et un très beau sport, avec des manches parfois palpitantes même si le match d’hier « Les filles du Roy VS Long Island Rebels » était plié au bout de 5 minutes de jeu et a fini avec un score hallucinant du genre « 220-48 ».

Ma réflexion finale a été de me demander pourquoi le sport n’existait toujours pas en France, étant donné qu’il a vraiment tout pour plaire à un public très large (hier, il y avait aussi bien des petites filles de 4 ans et des couples de 60). La France, pas assez libérée?
En tout cas, ça m’a donné envie de rechausser mes patins, en attendant de pouvoir me faire appeler « Evil Panda »…

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

12 Commentaires

  • Envoyer Lucile 6 juin 2010 at 15:27

    ça demande à être vu comme jeu/sport !

    PS : Evil Panda =))

  • Envoyer Isa 6 juin 2010 at 15:30

    En effet! Il y aura sûrement une ligue à Paris un jour ou l'autre (mais… à Paris quoi)
    D'après ce que j'ai lu le roller derby anglais est dynamique aussi!

  • Envoyer frenchyalondres 7 juin 2010 at 00:54

    Wow,
    Je viens de lire ton post et le Roller Derby a vraiment l'air d'etre ultra physique!.
    Petite question, pourquoi n'est il qu'essentiellement déstinée qu'a un public féminin?

    Bonne continuation

  • Envoyer Isa 7 juin 2010 at 01:04

    C'est effectivement un sport très physique, surtout au niveau de l'endurance (faire des tours de piste en prenant des virages aussi serrés, faire des accélérations aussi vives… oui c'est impressionnant!) Mais pas « physique » dans le sens « bourrin »pas du tout!

    Même si la majorité du public était trentenaire (comme les patineuses, d'ailleurs), il n'y avait pas de prédominance de genre, c'est vraiment tout public et grand public, ça passionnait aussi bien les petits que les plus âges!

    Après, si le roller derby est surtout pratiqué par des ligues féminines, je pense que cela s'explique par le fait que ce sport soit un des symboles du féminisme de ces dernières années, un sport où les filles s'expriment, font ce qu'elles veulent! Je ne pourrais te certifier pourquoi
    Je ne suis pas une experte de l'histoire du roller derby mais j'ai hâte d'en apprendre plus!

  • Envoyer bu2z 7 juin 2010 at 20:10

    vous voulez pas lancer une équipe en France?
    peut être que virginie sera enfin motivée pour faire du roller!

  • Envoyer frenchyalondres 7 juin 2010 at 22:20

    Isa Merci pour ta réponse.
    Dés que tu as plus d'information n'hésite surtout pas a les poster sur ton blog, je suis sur que cela en interessera plus d'un!

    C'est vrai ca, a quand une ligue en France?

  • Envoyer Isa 8 juin 2010 at 17:52

    Jarno : ce serait génial! :D

    Frenchy : tu devrais aussi te renseigner à Londres, je suis sûre à 100% qu'il y a une league!

  • Envoyer Anonymous 10 juin 2010 at 16:34

    Hé, bonne nouvelle ! Il existe déjà quelques Ligues en France depuis le début de l'année: Toulouse, Bordeaux, Paris ont des équipes qui s'entraînent et les clubs ont été officiellement créés.
    Quelques autres villes sont en train de réunir leurs équipes (Metz, Lyon, Marseille, Pau, Brest..)

  • Envoyer Isa 10 juin 2010 at 16:43

    Hé mais c'est génial ça!!!
    Fais-tu partie d'une ligue? Est ce qu'il y a un site rassemblant toutes ces infos?

  • Envoyer Anonymous 29 juillet 2010 at 21:12

    pour Metz: metzrollerderby.1fr1.net

  • Envoyer Lenny Pain 6 septembre 2010 at 23:10

    y'a pas encore de ligue officielle pour le roller derby en France les nanas.

    http://www.rollerderbymetzclub.com/

    http://www.facebook.com/group.php?gid=148406488507381&ref=ts

  • Envoyer Kitty Jones 1 janvier 2011 at 23:05

    Coucou Isa,
    Merci pour ton commentaire sur mon blog !
    Durant la prochaine saison de RollerDerby, penses à me prévenir si tu vas à un match. Je suis très intéressée à faire l'expérience du RollerDerby dans les gradins.

  • Envoyer un (gentil) commentaire