Conseils voyages, Etats-Unis

Un road-trip aux USA : pourquoi c’est si simple

Je rencontre beaucoup de jeunes voyageurs, dans « la vraie vie » ou sur des forums de voyage comme PVTistes.net qui rêvent de faire un road-trip ou un voyage au long court aux Etats-Unis.

A chaque fois, il y a beaucoup de doutes, d’appréhension, de questionnements légitimes : « est-ce que je serai capable ? », « comment vais-je faire, niveau logistique ? », etc.

Mais voyager aux Etats-Unis, je trouve que c’est tellement simple. C’est peut-être l’expérience qui parle, mais en tout cas ce n’est jamais quelque chose qui m’a fait peur, même quand je suis partie complètement à l’arrache, pour la première fois (à peine d’itinéraire, pas de planification des moyens de transports ni du logement). Et malgré tout, ça s’est bien passé ! Alors, pourquoi est-ce que je trouve qu’il est si simple de voyager aux Etats-Unis ?

L’infrastructure de transports est malgré tout bien conçue

Je ne vous apprends rien : les Etats-Unis, c’est quand-même le pays de la voiture-reine. Cependant, si vous ne pouvez ou ne voulez pas louer de voiture, il est tout de même possible de parcourir le pays. Dans une certaine mesure. Si les grandes villes seront très facilement accessibles, l’immense majorité des parcs nationaux ne le seront pas. Cependant, même comme ça, vous pourrez vraiment vous éclater.

Bus & Train

Le réseau de bus est très étendu, et Greyhound est bien-sûr la compagnie reine. Les tarifs sont très raisonnables, surtout si vous voyagez à deux ou si vous réservez votre trajet au moins deux semaines à l’avance. Ce n’est pas une surprise, je préfère largement le confort du train à celui du bus, et je trouve que c’est le meilleur moyen de voyager aux Etats-Unis : Amtrak n’est pas cher, parcoure de grandes distances et est ma foi plutôt performant. Quelque chose est à prendre en compte, cependant : les horaires de train sont parfois farfelus. Il est courant que le train arrive au beau milieu de la nuit dans certaines villes, et souvent, la gare n’est pas au centre-ville. Ce sont des paramètres à ne pas oublier.

La location de voiture

Acheter une voiture aux Etats-Unis en étant touriste : abandonnez l’idée. Le moyen le plus simple et le moins cher reste la location de voiture. Dans l’ouest américain, elle est d’ailleurs vraiment donnée, et le prix de l’essence reste raisonnable (sauf en Californie). Avoir une voiture, c’est une liberté totale, celle de pouvoir parcourir les routes magnifiques, les grands parcs, de pouvoir partir quand on veut. Liberté !
En revanche, il faut savoir que dans certaines villes (je pense notamment à San Francisco, Boston et à New-York), avoir une voiture c’est plutôt un gros inconvénient qu’un avantage. Se garer est très chiant et très cher, vous allez paniquer à cause de la circulation démentielle… Dans d’autres villes, elle est malheureusement indispensable : c’est le cas dans toutes les villes texanes ou à Los Angeles, par exemple. Renseignez-vous sur la qualité du réseau de transport en commun dans la ville que vous voulez visiter. C’est au cas par cas.

stattionservice-nevada

Il y a bien-sûr des petites astuces à connaître, comme l’absence de frais d’abandon entre les villes californiennes et entre Las Vegas et la Californie. Sinon, oubliez le fait de rendre une voiture dans un endroit différent du point de départ : les frais d’abandon (drop off fees) sont rarement notifiés lorsque vous réservez votre voiture en ligne et c’est souvent une découverte quand vous la retirez ou la rendez. Je l’ai fait une fois (location à Burlington, Vermont, dépôt à Washington DC) et je n’ai heureusement eu que 100 $ de frais d’abandon avec Hertz.
Un autre conseil valable : vérifiez bien vos polices d’assurance (carte bleue, assurance personnelle) pour savoir s’il vous est nécessaire de prendre les assurances additionnelles vendues par le loueur. Souvent, ils insisteront. Si vous êtes sûrs d’être bien couvert, répondez fermement que vous n’en avez pas besoin.

Conduire aux Etats-Unis est plutôt simple (sauf sur la côte est, ce qui m’a valu de belles crises d’angoisse). Les routes rurales sont absolument magnifiques, il y a énormément de scenic routes. Cependant, il faut savoir que la conduite sur les highways des côtes est et ouest ainsi que des highways texanes n’est pas forcément une sinécure. La circulation est dense, les échangeurs sont tentaculaires (et feront souvent craquer votre GPS), et la grande spécialité des conducteurs américains est l’art de la queue de poisson… (d’où les nombreux panneaux « Don’t Tailgate ! » sur le bord de la chaussée).

N’étant pas particulièrement à l’aise au volant, cela a parfois été une épreuve. Mais la plupart du temps, surtout dans l’Ouest, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, conduire est un vrai plaisir.

L’avion

Il s’agit du mode de transport que j’apprécie le moins, tout simplement car ce n’est pas vraiment un « voyage », pour moi. Il s’agit seulement de se rendre d’un point A à un point B. Mais souvent, il n’y a pas le choix, pour parcourir de grandes distances de façon raisonnée, il n’y a que l’avion. Je tends à éviter American Airlines et US Airways, qui ne sont jamais à l’heure. Je conseille à toute personne saine d’esprit d’éviter A TOUT PRIX la compagnie Spirit Airlines, contre laquelle je ne décolère pas. J’apprécie particulièrement la compagnie Southwest Airlines, en revanche, pour son service impeccable et ses prix raisonnables.
Le prix de l’avion aux Etats-Unis a très fortement augmenté, il y a quelques années, notamment parce qu’il faut à présent payer son bagage en soute. Cependant, les tarifs restent tout de même raisonnable et semblables à ceux que l’on peut connaître en Europe.

Jusque là, c’est un pays aux prix raisonnables : le budget

Voyagez aux Etats-Unis, ce n’est pas si cher que l’on peut le croire. Il est possible de voyager aux USA avec un petit budget (mais bon, oui, c’est encore plus facile d’y voyager dans le grand luxe ! ;-) ). C’est sûr que les prix ne sont pas comparables à ceux de l’Asie ou de l’Amérique centrale ! Le taux de change était jusque là favorable pour les Français, ce qui ne gâche rien.
Le budget pour un voyage aux Etats-Unis est vraiment très variable en fonction de votre itinéraire et de la façon dont vous voyagez, c’est pour ça qu’il est difficile d’établir des vérités générales. Bien-sûr, si vous faites énormément de villes coûteuses (New York, San Francisco, Boston, Washington, Miami), le budget logement et transport sera plus élevé que si vous vous contentez de camper…

valleyoffire-route

A titre d’exemple, voici mes expériences :

Tour des Etats-Unis et du Canada en 2012 : 4 mois – 19 000 km

Il s’agissait d’un voyage couplant plusieurs moyens de transports : le train pour les plus grandes distances + 1 mois et demi de location de voiture. J’ai alterné entre le camping et le logement chez l’habitant, avec quelques hôtels et AirBnb. Pour en savoir plus, lire cet article : On a testé un tour des Etats-Unis. Je me suis quand-même fait plaisir niveau restos, tout en restant raisonnable. J’estime avoir dépensé un peu plus de 4 000 euros en comptant les billets d’avion aller-retour pour Lyon.

Tour des Etats-Unis et du Canada en 2014 : 3 mois – 10 000 km

Cette fois-ci, j’ai passé plus de temps au Canada, un pays où il est bien plus cher de voyager qu’aux Etats-Unis. J’ai parcouru beaucoup plus de kilomètres en avion (mon itinéraire n’était pas fait pour le train), j’ai passé moins de temps chez l’habitant et j’ai passé en tout 3 semaines à New York et à Vancouver, deux villes qui coûtent un rein et un bras. Résultat : j’estime avoir dépensé 5 000 euros en comptant les billets d’avion aller-retour pour Lyon.

La nourriture n’est vraiment pas chère, surtout si vous campez et que vous cuisinez sur votre réchaud ! Je ne dis pas qu’elle est forcément saine, mais en tout cas elle est pas chère. Dès que l’on loue une voiture, il est facile de camper dans les parcs nationaux et c’est généralement de cette façon là que je réduis la note. En ville, AirBnb et l’auberge de jeunesse ont toujours eu mes préférences (si je n’étais pas logée chez l’habitant). Il faut également savoir que je n’ai jamais voyagé vraiment à l’arrache et que j’ai toujours aimé me faire plaisir : je suis convaincue que l’on peut dépenser moins de 1 000 euros par mois de voyage, tout compris.

Il faut rationaliser son itinéraire : comment le préparer ?

Le meilleur moyen de voyager est à mon avis : LE VOYAGE A L’ARRACHE ! Se laisser porter par les envies et les événements, c’est fantastique. Mais à titre personnel, ça me coûte toujours bien plus cher de voyager comme cela. Du coup, j’essaye de combiner une organisation minimale (avec la liste de mes envies et des destinations que je veux voir) avec un peu d’imprévu. C’est à dire que je sais ce que je veux voir, mais que je ne réserve pas mes billets de train ni mes logements forcément à l’avance : on verra quand j’y suis !

Avant tout, il faut rationaliser vos déplacements. Et surtout, avoir la force d’admettre que vous ne pourrez pas tout voir. Prenez votre temps, même si vous partez plusieurs mois sur la route (à moins que votre trip ultime soit d’avaler de la route, c’est le cas pour certains, mais c’est quelque chose que je déteste). Avant tout, sortez une carte du pays et Google Maps. Pointez vos envies. Et ensuite, il suffit juste de regarder quel est le moyen de transport idéal et rationnel. Ne faites pas d’aller et retour, allez toujours au plus simple. Aux Etats-Unis, le plus simple n’est d’ailleurs pas forcément de louer une voiture tout le long… Pensez à coupler les différents moyens de transport.

N’ayez pas les yeux plus grands que le ventre ! Vous pouvez par exemple choisir une ou deux grandes régions si vous partez plusieurs semaines, ou vous lancer un défi (la route 66, la traversée avec le Zephyr…). Quoiqu’il en soit, mon conseil le plus précieux serait d’aller au plus simple. Les distances paraissent toujours plus petites que sur la carte qu’elles ne le sont réellement. Sur la côte est, Google Maps sous-estime les temps de trajet.

monument-valley-argentique

Conseils pratiques & sécurité

En vrac :

  • Voyagez léger ! Personne n’a envie de se trimbaler une valise de 20 kg dans le métro. Sauf si vous ne le pouvez pas, choisissez d’ailleurs plus volontiers un gros sac à dos. J’ai voyagé avec un sac à dos 70 litres (car je devais transporter tente et sac de couchage), mais pour quelques mois, 40 à 50 litres peuvent être suffisants. Prenez le moins de vêtements possibles. Puisque les Etats-Unis sont extrêmement variés, n’hésitez pas à prendre des vêtements chauds et des vêtements légers, la clé étant de ne pas avoir beaucoup de tout ! 3 tee-shirts, 2 shorts, un jean, un jogging, un legging, une polaire, un coupe vent chaud, une veste plus jolie et le tour est joué. Il est facile de laver ses vêtements régulièrement. En plus, vous allez ramener plein de choses…
    Vous pouvez bien-sûr acheter du matos de camping (tente, réchaud, matelas) sur place, ce n’est pas bien cher, une fois que vous aurez votre voiture, par exemple.
  • L’assurance voyage est obligatoire. Les prix des soins de santé aux Etats-Unis sont délirants. La sécurité sociale ne vous en couvrira qu’une infime partie. Vérifiez auprès de votre assureur ce qui est couvert (plafonds de garantie, franchises, etc). Moi, je ne me prends pas la tête, je prends obligatoirement une assurance voyage. Pourquoi ? Parce que la dernière fois, une simple consultation à l’hôpital m’a coûté 900 dollars. J’ai heureusement été remboursée au bout de quelques jours, et ce intégralement. Une assurance coûte environ 30 euros par mois, franchement, c’est une goutte d’eau dans votre budget.
  • Les Etats-Unis est un pays sûr, même pour un voyageur-euse seule. Je ne me suis jamais sentie en danger. Les centres-villes (downtowns) sont souvent les quartiers les plus craignos. Il s’agit d’éviter d’être au mauvais endroit au mauvais moment. Les quartiers de gare ne sont généralement pas les plus sûrs non plus. Si vous ne vous sentez pas particulièrement en sécurité, sautez dans un taxi, cela ne vaut pas la peine de stresser pour rien. Ayez du bon sens, aux Etats-Unis comme ailleurs…
  • Je ne voyage jamais avec beaucoup de liquide sur moi. Pendant plusieurs années, j’ai été cliente BNP Paribas et je pouvais bénéficier des retraits gratuits dans les distributeurs Bank of America, ce qui me permettait de retirer des petites coupures régulièrement (même si BoA n’est pas présente de partout) et d’éviter de payer en carte bleue. Pour des raisons éthiques, j’ai quitté la BNP, mais c’est un vrai bon plan à connaître.
  • C’est toujours du côté de Hi Hostel (Hostelling International) que je me tourne pour trouver une auberge de jeunesse sympa dans le pays. J’ai rarement été déçue. Sinon, c’est AirBnb.
  • C’est pas toujours facile de gérer son budget… La meilleure solution que j’ai trouvé, c’est me fixer un objectif : je retire tant de dollars pour tant de jours. Si ça ne marche pas, c’est que je dois revoir mon budget, ou ma façon de dépenser, ou que je dois compenser ailleurs. Ça permet de rester connectée à son budget.

Alors, prenez confiance en vous, lancez-vous, je vous assure, c’est aussi simple que ça !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

9 Commentaires

  • Envoyer Zhu 14 avril 2015 at 03:29

    Simple… oui, finalement, plus qu’un road trip en Sibérie du nord, certainement. Mais faut avoir les « guts » de le faire ;-) Finalement, voyager c’est pas sorcier. Partout ou presque on peut se nourrir, se déplacer, dormir, etc. Mais faut le courage de partir à l’aventure!

  • Envoyer Voyage Way 14 mai 2015 at 10:18

    D’excellents conseils!
    En effet, faire un roadtrip aux USA est très simple. Y conduire est très agréable, la location de voiture n’est pas chère et les routes sont top !
    C’est clairement un pays qu’il faut découvrir en voiture même si comme tu le dis d’autres alternatives restent possibles.

    • Envoyer isa 18 mai 2015 at 10:15

      Merci pour ton commentaire ! C’est sûr que c’est le pays de la voiture reine ! En ville, elle peut être plutôt embarrassante, à mon avis, surtout sur la côte est. Pour le reste, c’est la liberté totale ! :)

  • Envoyer MJ 23 septembre 2015 at 15:51

    Je découvre ton blog, j’aime beaucoup ton style et toutes les infos pratiques… De quoi imaginer de nombreux voyages !

    • Envoyer isa 8 octobre 2015 at 15:26

      Merci ! :)

  • Envoyer Noa 25 janvier 2016 at 21:36

    Salut ! Avec des amis à la fin de notre L2 au Québec on compte faire un road trip denvirons 2 mois mais le probleme c’est que aucun du nous n’a 21 ans (entre 18 et 20) donc impossible de louer une voiture on a pensé en acheter mais ça parait plus difficile que prévu je ne sais pas si on peut se faire assurer ^^ Tu aurais des conseils ? Parce ce que en bus ça me parait moins cool et on pensais dormir dans la voiture si on ne trouvait rien . Et quel est le prix d’un road trip à larrache environs par mois ?

    • Envoyer isa 26 janvier 2016 at 11:18

      Salut Noa,
      Impossible de louer une voiture, impossible d’en acheter une aux USA. A voir si vous pouvez en acheter une au Québec en tant qu’étudiants.
      Si l’option voiture n’est pas possible, il n’y a que l’option train et bus, mais dans ce cas vous ne pourrez faire qu’un tour des USA « des villes » (ce qui peut être sympa aussi). Pour les prix, tu peux lire l’article que tu commentes pour te faire une idée

  • Envoyer Lulu 21 mai 2016 at 00:52

    Salut Isa et merci pour cet article!
    Je pars en road trip en Octobre de LA a Miami, penses-tu que le mieux est de louer une voiture et dormir dans des motels ou alors de louer un van? Je suis un peu hesitante la dessus….
    Enfin, tu parles d assurance mais tu pourrais me donner des noms de compagnie?
    Merci d avance pour tout!

    • Envoyer isa 23 mai 2016 at 09:40

      Salut Lulu !
      C’est compliqué… Tout dépend de tellement de choses. Louer un van, c’est bien plus cher, déjà, et il faut vérifier qu’il y ait une agence pour le drop off à Miami (par exemple avec Juicy Cars). Louer une voiture, c’est toujours plus simple, mais il y aura également d’énormes frais d’abandon, à prendre en compte, et qui ne seront pas forcément quantifiés au moment de la réservation sur Internet.
      Pour les assurances voyage, j’ai toujours pris Globe Partner, mais il y en a un paquet :)

    Envoyer un (gentil) commentaire