Etats-Unis, Nouvelle-Angleterre

Un séjour dans le Maine : Bar Harbor

Bar Harbor est le genre de lieu dont on dit toujours « un jour, je reviendrai… » sans vraiment savoir si ce sera vraiment le cas.

C’est mal connaître mon entêtement puisqu’à peine deux ans après, j’ai décidé de revenir sur les côtes du Maine. Le trajet depuis Montréal est toujours aussi fantastique. On ne voit pas le temps passer, surtout à partir du moment où l’on s’enfonce sur les petites routes des forêts sombres du Maine…

Bar Harbor, une petite ville parfaite

Pour la petite histoire, Bar Harbor est un village de pêcheurs fondé au début du 18è siècle, avant d’être envahi progressivement par la bourgeoisie bostonienne. Certains manoirs de l’époque tiennent encore debout (notamment le Moseley Inn, un fantastique inn d’époque) et je suis encore fascinée par cette architecture que je trouve si belle : maisons de plusieurs étages, parfois avec des petites tourelles, mais avec comme élément commun les longs porches, souvent habillés de balancelles ou de rocking chairs. Il n’y a rien de plus évocateur des États-Unis, pour moi.

lobsters-barharbor

Le trajet peu paraître très long, entre 7 et 9 heures de route depuis Montréal, mais lorsque l’on arrive à proximité de l’île de Mount Desert, que l’on traverse le petit bras de terre avec l’Océan de part et d’autre, on se dit que l’on est déjà largement récompensé. Cette île a quelque chose de magique, pour moi. Le soir, les îlots alentours sont à moitié noyés dans la brume, et le port de pêche semble un peu fantomatique…

barharbor-centre

Bar Harbor, ville très touristique en été, se réveillait tout juste, en cette semaine d’avril, et se préparait pour la nouvelle saison à venir. Les boutiques étaient déjà toutes ouvertes SAUF le meilleur glacier des Etats-Unis, CJ’s Big Dipper, au coin du city square. Adieu la glace à la myrtille sauvage (spécialité de la région) avec des carreaux de chocolat… Le deuil a été douloureux, très douloureux. Je me suis aussitôt consolée avec un homard frais au barbecue, pour la peine (ultime spécialité de la région). Et pour pas cher en plus.

Le charme de la Nouvelle-Angleterre

Bar Harbor révèle plein de charmes inattendus, comme son petit cimetière datant de la guerre de Sécession (je suis fascinée par la beauté simple et « pure » des cimetières américains : pas de chichis, juste une pierre gravée dressée dans le sol), où les confessions sont souvent mélangées. Celui de Bar Harbor est au milieu des trois églises : l’Église catholique romaine, l’Église protestante et l’Église épiscopale. Dans chaque petit village, il peut y avoir au moins 3 ou 4 églises (souvent à majorité protestante), ce qui peut être surprenant au premier abord.

barharbor-cimetiere

Je me suis perdue dans les quartiers les moins touristiques du village, le long des rues bordées de maisons modestes, mais habitées (je souligne ce point car la « Main St » est entièrement dédiée au tourisme), pour s’imprégner de l’ambiance du Maine côtier. Par certains aspects, ce coin ci du monde me fait penser à la Bretagne avec ses ports de pêcheurs, ses embruns et le même rythme de vie… Mais dans le Maine, il y a quelque chose de vraiment plus exotique et plus grandiose : les espaces sont immenses, les forêts plus étendues et ce que j’apprécie surtout, c’est le mélange côte atlantique/grands espaces forestiers, lacustres et montagnards, le tout, sur la même île.

barharbor-path

La balade de Bar Harbor Shore Path, longue de quelques kilomètres et débutant au port  est très agréable. Sans effort, découvrez le bord de mer, les manoirs majestueux, mais aussi des petites maisons en bois perdues au milieu d’un terrain qui semblait bien mal entretenues… A cette époque de l’année, le sentier n’est pas emprunté, ce qui donne une fois de plus cette sensation d’être seuls au monde… et qui n’est pas franchement désagréable.

Quelques conseils

  • Il est possible de passer plusieurs jours à Bar Harbor sans se lasser. C’est un vrai moment de détente !
  • Niveau bouffe, quelques adresses que j’aime beaucoup : CJ’s Big Dipper pour leur glace magique à la myrtille, le pub du McKays pour un verre ou un repas (très copieux, et savoureux, le tout pour des tarifs raisonnables), ou n’importe quel petit resto le long de la Main Street qui servira un homard local au barbecue (comptez 15 à 20 $ pour un homard entier).
  • Niveau logement : le camping de l’Acadia National Park pour les petits budgets, et le fantastique Moseley’s Inn pour les gros budgets (je rêve encore des cookies de la propriétaire du B&B…). Un petit déjeuner excellent.
  • Ne vous attendez pas à un lieu hors des sentiers battus : Bar Harbor est un lieu extrêmement touristique mais qui a su garder un charme fou. 
  • Pour aller à Bar Harbor depuis Montréal ou Sherbrooke, je recommande chaudement la magnifique route 27 (ME-27) qui est du bonheur à l’état pur.
Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

3 Commentaires

  • Envoyer Lucile 4 mai 2010 at 21:03

    Il faut vraiment que j'inscrive le Maine à ma (déjà longue) liste de destinations !

  • Envoyer Lauraki 5 mai 2010 at 19:18

    Ça va ça va… j'ai compris où on ira faire le tour du poteau !

  • Envoyer Isa 6 mai 2010 at 02:41

    Ahah! Ca ferait un bon dé-tour du poteau mais ça vaut le coup!

  • Envoyer un (gentil) commentaire