Etats d'âme, Montréal

Une déclaration d’amour

month of May, it’s a violent thing
in the city their hearts start to sing
well, some people singing sounds like screaming
used to doubt it but now I believe it
month of May, everybody sing love
in the city, watch it from above
and just when I knew what I wanted to say
the violent wind blew the wires away

Je l’ai déjà dit de nombreuses fois, mais je ne peux m’empêcher de radoter, l’arrivée du printemps à Montréal est quelque chose de tellement violent, de tellement fort, qu’il faut le vivre une fois dans sa vie pour savoir de quoi je parle. Je suis absolument incapable de mettre des mots là dessus donc je laisse quelqu’un le faire pour moi, quelqu’un qui est un peu plus à l’aise avec les mots, et qui décrit pour moi parfaitement la ville où nous faisons un petit bout de chemin.
Montréal est bouillonnante de pleins de choses qui ont été retenues dans les souterrains pendant ses longs hivers. Tout revient à la surface, avec de la fureur, du désir, de l’exultation, presque avec une violence, celle de revivre à nouveau et d’être enfin à nouveau libres, cette liberté à Montréal est incroyable et c’est peut-être la chose qui me manquera le plus.
Et pour ça : Montréal, je t’aime !
Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

3 Commentaires

  • Envoyer Lauraki 10 juin 2010 at 17:57

    « Montréal je t'aime »… fait gaffe, tu vas finir par venir faire un PVT ici et non à Halifax ou ailleurs ! :D

  • Envoyer Isa 10 juin 2010 at 17:59

    C'est bien possible, dans quelques années :D
    Mais alors… juste à partir de Mai!

  • Envoyer Ghislaine 10 juin 2010 at 21:37

    Cela fait vraiment envie de découvrir cette ambiance…;)

  • Envoyer un (gentil) commentaire