Conseils voyages, Etats-Unis, Ouest américain, Utah

Visiter Escalante, le long de la route 12, Utah

Les petites villes du Sud-Utah ne sont pas les plus accueillantes du monde. Il y a cependant des exceptions, comme Torrey ou Springdale et quelques autres villages un peu moins visités.

Escalante est l’un de ces exemples !

Escalante, un charmant village-rue

Escalante est un village que l’on traverse généralement sans s’arrêter. Il est pourtant stratégiquement placé le long de la route 12 et est à mon avis un lieu idéal pour une halte d’un jour ou deux ! J’en conviens : lorsque l’on traverse Escalante, la rue ne paye pas de mine… Et pourtant, Escalante est un des villages les plus sympas du Sud-Utah (j’en conviens également : il n’y en a pas beaucoup, donc il faut baisser ses standards).

J’ai par exemple vu à Escalante des choses finalement rares dans la région : il y a une petite dizaine de maisons historiques, sublimes, tout en bois. De vraies maisons dignes des romans Chair de poule (ouh la référence), d’autant plus qu’une poignée d’entre elles sont inhabitées et en piteux état. Elles ne vont sûrement pas tarder à être démolies, et ce serait une grande perte pour l’Histoire régionale. Heureusement, une portion d’entre elles sont protégées par le gouvernement national depuis 2013. Quiconque s’intéresse à l’Histoire des pionniers passera un bon moment à se balader dans le coin. A Escalante, on a cette même impression de bout du monde qu’à Torrey
Il n’y a pas de parc national à proximité immédiate, la ville reste donc paisible, mais tente tout de même d’attirer les touristes de passage. Escalante est à l’heure actuelle (mais est-ce que cela va durer ?) une petite communauté rurale authentique, pas bien riche, mais pas la plus démunie non plus. Je trouve aussi que les commerçants d’Escalante sont particulièrement chaleureux et accueillants (ils sont clairement plus revêches dans des communautés plus fréquentées !).

escalante-credit-escalantecityhall1

Crédit photo : Mairie d’Escalante

Manger à Escalante

Les adresses sont peu nombreuses, donc assez dispendieuses. Escalante Outfitters propose (en plus d’un hôtel, d’une boutique « outdoors » et d’un petit camping) un café-resto sans prétentions offrant un choix de goûters et des pizzas (plutôt chères) mais plutôt pas mauvaises. La terrasse extérieure et le service sont très conviviaux : j’aime beaucoup !

Vous cherchez à manger rapidement, pour pas cher du tout ? Nemo’s Drive-Thru est l’adresse parfaite. Située au milieu d’un parking, la petite cahute n’est certes pas la plus accueillante du monde, mais est vraiment typique des petits bouis-bouis américains. Le petit dej’ est agréable et tellement abordable ! Il y a bien-sûr un Subway dans la station service à côté mais vous êtes à Escalante pour faire vivre les business locaux, non ? Vive les « mom and pop businesses« ! Comptez 5 $ pour un petit dej’ complet et 6 $ pour un menu burger.

Remplir sa glacière et son réservoir

Griffin General Merchandise est le seul supermarché du coin et est étonnamment bien fourni. Les prix sont vraiment raisonnables et les propriétaires (du cru !) super sympas à partir du moment où on est souriants et patients. Il y a des produits frais et de l’équipement de camping et de pêche.

Coup de ♥ pour Escalante Mercantile and Natural Grocery : Mon adresse préférée en ville, et une de mes adresses préférées du Sud Utah (oui, oui, carrément !) : Escalante Mercantile and Natural Grocery. Une vraie oasis au milieu du désert. Cette petite supérette propose des produits locaux (« farm to table ») provenant directement des fermes alentours, ainsi que des produits bios divers et variés. C’est un peu plus cher qu’un Walmart, vous en conviendrez, mais les tarifs restent raisonnables ! A ma connaissance, il n’y a que deux établissements du genre sur la route du Grand Circle (avec Hills Hollow à Boulder). Ces établissements sont clairement destinés à un public de touristes internationaux mais constituent, à mon avis, un pas en avant vers une conscience écologique et équitable dans les zones rurales américaines défavorisées. C’est donc bon à prendre ! Mention spéciale aux pâtisseries et en-cas à déguster sur place, sur la petite terrasse.

Il est utile de savoir qu’il y a une pharmacie (Kazan Clinic) à Escalante, située juste derrière le supermarché. Elle n’est ouverte que quelques jours dans la semaine : vous pouvez vous renseigner auprès de n’importe quel commerçant. Il est également possible d’effectuer des consultations simples. Les autres pharmacies les plus proches est située à Panguitch ou à Bicknell. Si vous en avez besoin, sautez donc sur l’occasion.

J’adore passer du temps dans le magasin de seconde main, le Skyhoopi Thrift Store, où il y a souvent des merveilles qui datent de Mathusalem. Vêtements, objets de décoration ou de vaisselle, innombrables bouquins… Il y a à boire et à manger mais c’est le lieu parfait où flâner en attendant que les températures extérieures baissent. J’y ai trouvé une Bible datant du début du 20è siècle, écrite en portugais (?!?). Je n’ai pas pu m’empêcher d’imaginer le chemin qu’elle avait parcouru pour arriver au cœur de l’Utah.

En ce qui concerne le plein d’essence, il y a 3 stations en ville, pratiquant des prix équivalents (= chers, étant donné l’isolement d’Escalante).

Se loger à Escalante

escalante-utah

Escalante offre tout de même un beau panel de logements : hôtel, b&b et campings avec cabins. N’ayant pas testé ces premiers (comme vous le savez, je voyage avec un petit budget), j’ai cependant deux bonnes adresses :

Escalante Outfitters propose un agréable terrain, à côté de la boutique. Le coin est très arboré et agréable : vous pourrez soit planter votre tente, soit louer une cabin. Elles sont spacieuses, confortables et bien aménagées. Les sanitaires, situés au centre du terrain de camping (c’est très pratique, la nuit !) sont également propres et bien entretenus. Des barbecues et des tables de pic-nique sont à disposition. Il faut compter 50 $ pour une cabin et moins de 20 $ pour un terrain de camping.  Etant donné les prix habituellement pratiqués dans le Sud Utah, on peut dire que c’est une aubaine !

cheer

Cheers devant ma cabin du Canyons of Escalante !

Une adresse récente en ville : Canyons of Escalante RV Park. Comme son nom l’indique, il s’agit également d’un camping pour les camping-car. Un petit espace est cependant dédié au camping en tente, entouré d’une petite dizaine de cabins. Très récent, le camping n’est pas arboré et c’est son point faible… Les emplacements, bien qu’un peu défoncés, sont cependant vastes et bien équipés. Les cabins sont parfaites ! Elles sont flambantes neuves, la literie est vraiment agréable, et les prix défient toute concurrence (45 $ pour la plus petite). Le camping, quant à lui, est au prix honnête de 18 $ mais ne mérite pas plus. Une mention spéciale pour les sanitaires qui sont sans doute les plus agréables que j’ai pu voir dans un établissement du genre : vastes douches à l’italienne propres et neuves. Une salle pour avec des machines à laver à pièces est également proposée.

Etant donné les prix habituellement pratiqués dans le Sud Utah, on peut dire que ces deux adresses sont une aubaine ! Je n’ai jamais eu besoin de réserver en voyageant au printemps et à l’automne, en revanche, pour l’été, cela me semble obligatoire (ou alors, il faut arriver tôt le matin à Escalante).

Les environs d’Escalante : à voir, à faire

Escalante Petrified Forest State Park

escalante-reservoir

En bordure de la ville, à seulement 2 km, se trouve un petit State Park sans prétention, mais qu’il reste bien agréable de visiter. Le parc est constitué d’un réservoir (pour pêcher et se baigner : c’est super rafraîchissant quand il y a un soleil de plomb !) et également de plusieurs sentiers vous amenant au milieu d’échantillons de bois pétrifié. Moins vaste, évidemment, que le fameux Petrified Forest National Park en Arizona, le petit state park d’Escalante donne cependant un joli aperçu de bois pétrifié. Hors saison, le parc est majoritairement fréquenté par les locaux profitant du point d’eau. Il est possible de louer des petites embarcations et des canoës, mais en n’étant pas pêcheur, l’intérêt reste limité…

Le parc n’est pas un détour indispensable à faire, sauf si vous avez besoin d’une journée paisible, entre deux nuits à Escalante. Un camping (tente et RV) est également proposé entre 19 et 25 $. Il y a un droit d’entrée pour profiter du parc : 8 $ la journée par voiture.

Escalante Heritage Center

Un petit musée à ciel ouvert a ouvert ses portes en 2011. Il présente l’Histoire des pionniers mormons, et en particulier l’expédition par Hole-in-the-Rock.

calfcreek-grandstaircase

Calf Creek

Escalante est situé en plein cœur du Grand Staircase Escalante National Monument, une merveille particulièrement sauvage, en partie parce qu’elle est particulièrement difficile d’accès et non-aménagée ! Il est conseillé de s’offrir les services d’un guide pour découvrir le parc. Cependant, une randonnée est très populaire et facile d’accès au plus grand nombre. C’est à mon avis la plus belle randonnée « facile » de l’Utah. Située idéalement entre Boulder et Escalante, je vous conseille de la réaliser avant de loger dans l’une ou l’autre des deux villes ! Pour en savoir plus, j’ai consacré un article à Calf Creek.

Crédit photo de couverture : Historic District d’Escalante. Crédit photo : NPS

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

5 Commentaires

  • Envoyer Lost In The USA 14 octobre 2015 at 16:48

    Ah Escalante ! Nous avons dormi cette année au Circle D Motel. Tarif honnête pour la saison.
    Et nous avons mangé dans deux endroits : la Circle D Eatery (parmi les meilleurs burgers de notre trip avec du boeuf local) et le Cowboy Blues, excellent aussi. Vraiment, cette petite ville est charmante.
    Et Calf Creek, tu as raison, sublime ^^

    • Envoyer isa 5 novembre 2015 at 10:33

      Je note ces adresses pour la prochaine fois !
      Il n’y a pas beaucoup de villes vraiment charmantes dans la région, ça fait un bien fou lorsqu’on les croise :)

  • Envoyer Zhu 15 octobre 2015 at 02:31

    Quand je voyage, j’adore m’arrêter dans des petits bleds (et le mot n’est pas péjoratif!). Des fois, on est vraiment en rade (« ah, y’a UN resto/bar/épicerie et le commerce est fermé aujourd’hui? Merde. »), des fois on tombe sous le charme :-)

    • Envoyer isa 5 novembre 2015 at 10:34

      C’est ce que je préfère en voyageant ! Et je trouve que les petits bleds sont aussi les plus photogéniques :) On rencontre aussi des locaux bien dans leur jus ! Je me rappelle d’une mamie andalouse (donc, avec un fort accent) qui me débitait plein de gentillesses et ne voulait pas me lâcher… :D

  • Envoyer Become Travelers 19 janvier 2016 at 10:30

    Super, authentique, c’est ça le voyage.

  • Envoyer un (gentil) commentaire