Etats-Unis, Ouest américain, Parcs nationaux, Utah

Zion : un endroit qui n’est sur aucune carte

C’est l’avantage de connaître des locaux : on peut sortir hors des sentiers battus sans rechercher 20 ans sur Internet les bons plans…

Lors de ma première visite de Zion, il y a 4 ans, ma toute première rando n’était même pas une rando répertoriée, et elle m’a permis de découvrir d’emblée les beautés d’un désert sans touristes, ainsi que des pétroglyphes dont la localisation est toujours secrète.

zion-falls2

Cette année, c’est grâce à une chaleur pesante que mon ami m’a fait découvrir un lieu uniquement fréquenté par les locaux, et qui n’est volontairement sur aucune carte éditée par le parc national, pour ne pas endommager les lieux. A seulement quelques centaines de mètres de la route ultra-fréquentée, il y a non pas une, mais deux cascades avec des trous d’eau profonde, où se baigner, s’éclabousser, sauter… Il ne faut pas avoir peur de l’eau fraîche, mais quel bonheur que de s’y retrouver. Une fois de plus, j’avais l’impression d’être une vraie privilégiée.

Le lieu est quand-même bien connu des locaux : le nombre de traces de pas sur le sable en témoigne. Jusqu’alors, il reste encore accessible. Pourvu que ça dure…

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

Pas de commentaires

Envoyer un (gentil) commentaire