Arizona, Etats-Unis, Ouest américain

Horseshoe Bend et Page

C’est toujours plus difficile de parler d’endroits que l’on a pas aimé, sans tomber dans un bachage systématique.

Et pourtant, c’est un coin que je n’apprécie toujours pas, même en leur ayant donné une seconde chance plus récemment. Boycottant toujours la visite du Lac Powell (ce lac artificiel qui est né de barrages sur le fleuve Colorado) et les magnifiques Antelope Canyons (parce que vraiment trop bondé, et surtout pas donné : je me laisserai peut-être tenter en hiver), je n’ai finalement jamais trouvé grand chose à faire à Page.

Page, la ville moche

20140519_122204

Vue partiale de Page

Page est une ville sans charme, comme il y en a beaucoup dans la région. Je n’apprécie pas cette ville car il n’y a même pas un seul point d’intérêt ou d’accroche : même Moab, pourtant au moins aussi touristique, reste agréable. Ce n’est résolument pas le cas de Page. Les hôtels, pourtant très nombreux, sont à des prix complètement délirants, et après avoir parcouru la rue des églises (South Lake Powell Boulevard) où j’ai dénombré 13 églises, chacune d’un culte différent, il n’y a plus rien à faire !

Horseshoe Bend, le point de vue qui déçoit

horseshoebend

Crédit photo : mon amie Lucile, qui a osé s’approcher du bord quand mes jambes se dérobaient !

Horseshoe Bend est un haut lieu de l’Ouest, le passage obligatoire de tous les bus de touristes (et je dis ça sans condescendance mal placée). C’est un point de vue sur un méandre du Colorado, relativement facile d’accès… Oui, mais… Même en septembre, il y avait tellement de monde qu’il était difficile de s’approcher du bord (ne vous approchez pas trop, quand même, d’ailleurs). Un lieu pareil, c’est comme dans une cathédrale, on n’a pas le droit d’être bruyant ! J’aime trop le calme, dans la nature. A Horseshoe Bend, c’est à peu près l’inverse. Le selfie paradise. Je lui ai largement préféré le point de vue de Goosenecks State Park, dans le genre ! Horseshoe Bend est d’ailleurs l’un des lieux de l’Ouest Américain que j’ai le moins appréciés

Quelques astuces :

  • Ouestusa.fr énumère les points d’intérêt de Page et de ses alentours, donc les Antelope Canyons (Upper et Lower) que je n’ai toujours pas visités (trop cher, trop de monde).
  • Le sentier qui mène jusqu’à Horseshoe Bend est court (15-20 minutes), mais extrêmement sablonneux. C’est véritablement un calvaire en plein été, ou à n’importe quelle heure de la journée où le soleil est au plus haut.
  • Page est tout de même un endroit où vous pourrez vous ravitailler de produits frais (fruits, mon amour) facilement. C’est un peu la mégalopole de la région ! :)
Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

9 Commentaires

  • Envoyer LostInTheUSA 10 juin 2015 at 14:22

    Alors, là. D’accord avec toi sur toute la ligne. Horseshoe est un immanquable avec un tour à Goosenecks (et combo Muley Point, Valley of The Gods) , c’est encore mieux.
    Quant à Page, c’est la seule ville au monde où tu dois réserver six mois à l’avance en étant aussi vilaine. Des prix délirants en effet. A part SF ou NY, c’est le seul endroit aux US ou tu trouves des motels à plus de 130$.
    Après, sur le lac Powell, j’ai très envie d’y faire un tour cette année, ne serait-ce que pour aller voir Rainbow Bridge.
    La bise

    • Envoyer isa 10 juin 2015 at 14:41

      Rhaaa, c’est exactement ça ! Même pendant le ComicCon de San Diego j’avais payé moins cher que ce motel miteux à Page !
      Le Lac Powell, je suis pas encore prête… ;) Mais votre récit à venir me fera peut-être changer d’avis !

  • Envoyer LostInTheUSA 10 juin 2015 at 14:23

    Je voulais dire « Horseshoe est un immanquable mais un tour à Goosenecks, c’est encore mieux »….

  • Envoyer Zhu 11 juin 2015 at 03:53

    Je n’aurais JAMAIS osé aller si près du vide. OMG!

    • Envoyer isa 11 juin 2015 at 13:14

      Ah non, pareil… Même quand il y a des barrières je ne suis pas rassurée…

  • Envoyer Cynthia 11 juin 2015 at 12:57

    Ca n’a pas été une expérience transcadate pour moi non plus mais c’était pas mal quand j’y suis allée parce qu’il n’y avait absolument personne à Horsebend shoe et nous devions être quatre à Antelope Canyon … hors saison touristique bien sûr!

    • Envoyer isa 11 juin 2015 at 13:14

      Tant mieux ! C’était à quelle période ?

  • Envoyer Katryne 23 juin 2015 at 15:42

    Coucou Isa !
    OK : Page est laid et cher et inutile sauf pour le ravitaillement, parce que autour, ya pas grande chose à béqueter.
    50/50 : Horse Shoe Bend, c’est pénible avec le sable dans la montée en plein cagnard, mais c’est impressionnant si on ose se pencher vers l’eau d’émeraude, là-bas, tout au fond, si loin, si profond … et puis ya la référence au face à face de la Planète des singes
    pas OK : Lower Antelope Canyon, c’est mon plus beau souvenir et je ne me souviens pas avoir payé plus de 20 $/personne (2014)
    pas OK du tout : le point de vue d’Alstrom Point au-dessus du Lake Powell est imprimé à jamais au fond de mes rétines. Certes avec 80 km de piste AR, ça se mérite. On arrive même à oublier que c’est du paysage artificiel avec ce lac de barrage.

    • Envoyer isa 30 juin 2015 at 21:02

      Salut Katryne ! :)
      – Je serais surprise si un jour on me dit qu’on est tombés amoureux de Page :D
      – Je ne pense pas changer d’avis sur HorseShoe !
      – Je te laisse la parole et ne la remet pas en doute une seule seconde : je ne l’ai pas fait, car je n’en ai jamais eu envie ! 20$ sont une somme quand on a pas si envie de quelque chose. Mais je le ferai pour voir de mes propres yeux ! Par contre, j’ai toujours vu des prix autour de 40$. Tu as une adresse ?
      – Je ne suis pas prête encore à aller voir le lac powell, mais je sais qu’il est majestueux. Je rêve de faire ce genre de pistes, donc je suis avec toi à 100% ! Tu l’avais faite seule ou avec un guide ?

    Répondre à Katryne Annuler la réponse