États-Unis Ouest américain Pacific Northwest

Seattle, entre hipsters et… hipsters

4 décembre 2012

Après Salt Lake City, j’ai été obligé de m’envoler pour Seattle. Pas du tout envie de prendre l’avion mais pas le choix, il n’y avait aucune liaison pertinente, ni en bus, ni en train.

Après avoir passé 2 h entre une mormone qui me parlait de sa (grande) famille et une psy branchée d’une 60aine d’années (le contraste entre ces deux personnes, toutes deux adorables, était assez amusant), Seattle, ou plutôt le magnifique Mont Rainier enneigé, est enfin en vue.
L’arrivée sur Seattle est sublime : j’arrivais presque à apercevoir la péninsule d’Olympic, où je me rendais quelques jours plus tard. Mais parlons d’abord de Seattle… C’était ma 1re fois dans le Pacific Northwest, je m’attendais donc à de la pluie, beaucoup de pluie, surtout à Seattle, l’une des villes les plus pluvieuses des Etats-Unis. Que nenni ! Durant mes 5 jours sur place, un soleil resplendissant a brillé !
Seattle est une ville très étendue, chaque quartier est presque sur une île différente, et j’ai l’impression que les gens ne quittent pas tellement leur quartier (ce n’est de toute façon pas si facile que ça de se déplacer en bus, même si le réseau de transports en commun est vraiment performant – et pas cher – par rapport à la moyenne américaine). 

 Seattle, entre Océan et montagnes

Où que l’on soit, à Seattle, on voit toujours soit l’Océan (ou tout au moins le bras de mer,  mais c’est beau quand-même) soit les montagnes, soit les deux. Il y a pire, comme cadre de vie… Le centre-ville est vraiment très mignon, tout est praticable à pied, et je ne peux déplorer que le périphérique qui coupe régulièrement l’accès aux quais. Marché couvert, boutiques funky de comics et de vinyles et surtout ce qui fait la réputation de Seattle : les nombreux petits cafés indépendants (même si Starbucks est bien trop présent). Seattle m’a fait l’effet de San Francisco, l’ambiance californienne en moins : c’est une ville où les gens sont détendus, un peu hipsters sur les bords, où l’ascension des collines fait mal aux fesses, où il y a plein de pubs et de restos sympas, et où la vie n’est pas donné…

J’ai vraiment adoré Seattle, et je pense que mon impression a été renforcée par le fait que je n’aie pas eu à sortir mon imperméable (je déteste la pluie). C’est vraiment une des villes américaines les plus agréables, où on n’a pas de but en particulier (bon, si, il faut quand même voir le Space Needle et le quartier branché de Queen Ann). Par contre, 5 jours sur place ne m’ont pas permis d’explorer plus que 2 ou 3 quartiers, la ville est vraiment étendue !

Quelques astuces :

  • Bon ok, ce n’est pas un conseil inédit mais je confirme que Kerry Park est l’un des plus chouettes lieux où avoir un beau panorama de la ville !
  • Planifiez bien vos déplacements en bus, ce n’est vraiment pas évident de s’arrêter au bon endroit et c’est souvent chaotique dès que l’on quitte le centre-ville…
  • Red Mill Burgers ne mérite ni le long détour, ni la flopée de 4 et 5 étoiles sur Yelp.
  • Le Pike Place Market, haut lieu touristique de la ville, ne présente pas un intérêt fou quand on a l’habitude des marchés (bin oui, je suis française, ça m’impressionne pas des masses).

5 Commentaires

  • Répondre
    Zhu
    5 décembre 2012 at 00:11

    Dans ma tête, Seattle est une ville un peu glauque, pluvieuse, berceau du grunge et de la déprime de Kurt Cobain.

    Ça et Starbucks, forcément.

    • Répondre
      Isa
      5 décembre 2012 at 12:10

      Hihi, tout comme tu vois Chicago « en gris » et Salt Lake « jolie » !!! :D :D

  • Répondre
    Laura
    5 décembre 2012 at 12:02

    Ahhh Seattle, mon premier arret ricain lors de mon road trip! La ville est très jolie, mais trop petite, j’avais fais le tour en 2 jours…enfin le centre hun! j’ai meme pris le ferry! Et l’Université, juste sublime, la plus belle que j’ai vu je pense en 3 mois de trip, et je les ai toutes faites!! Et idem, 4 jours et pas une goutte de pluie, que du soleil et quelques nuages! C’etait super, et la Space Needle, juste sublime!!

    • Répondre
      Isa
      5 décembre 2012 at 12:09

      Oui le centre est tout petit (mais très beau, j’ai adoré), par contre la ville est vraiment étendue, il y a plein de quartiers charmants…
      C’est sur que la Space Needle est belle, encore plus quand on a pas de pluie ! (on a vraiment eu de la chance…)

      • Répondre
        Laura
        6 décembre 2012 at 20:47

        Mais j’ai eu la meme pour Vancouver, on m’avait dit que j’aurais de la pluie et a part le 1er matin ou ca tombait énormément (1er jour de mon road trip en plus :( ), je n’ai eu que du beau temps!!

Laisser un commentaire