Arizona, Etats-Unis, Parcs nationaux, Tour Arizona/Utah 2010

La North Rim du Grand Canyon National Park

J’ai longtemps été réticente à aller voir le Grand Canyon. Ce n’est pas (uniquement) parce que je suis snob, mais je ne profite jamais des hauts-lieux de ce monde s’ils sont pris d’assaut par des milliers de touristes bruyants.

Attention; je suis bel et bien une touriste, comme tout le monde ! Je ne me considère pas comme une « meilleure » touriste que d’autres, simplement, lorsque je peux éviter la foule, je le fais. Parfois en ne visitant pas certains lieux, d’autres fois en essayant de les appréhender différemment.
Oui mais voilà, je voulais vraiment le voir, ce Grand Canyon ! Au bout de quelques minutes de recherche, je me suis rendue compte que ma solution était incroyablement simple. Je vais aller visiter un autre versant du Grand Canyon, la North Rim !

Moins de monde, plus de sapins

Bien moins fréquentée que la South Rim, la North Rim offre une vision différente du Grand Canyon. Il ne faut pas s’imaginer que les lieux sont déserts, loin de là, mais il est vrai que le versant nord n’est fréquenté que par 10 % des visiteurs du Grand Canyon.

Plus éloigné des circuits touristiques habituels et de Las Vegas, le versant nord est aussi moins facile d’accès. La sublime route 67 n’est ouverte que quelques mois dans l’année. La date d’ouverture varie en fonction des chutes de neige annuelles. Pendant une heure, on serpente au milieu des forêts avant d’arriver sur le Plateau du Grand Canyon. Les forêts se transforment en prairies, où, si vous avez de la chance (comme j’en ai eu !), vous pourrez observer des troupeaux de bisons en train de brouter.

grandcanyon-northtimcampground

Les forêts de pins ponderosas sont immenses : l’odeur qui s’en dégage est tellement particulière. Camper dans ces forêts est un véritable honneur. Le feu de camp autour duquel mes amies et moi nous étions massées était réellement un moment unique, et je me souviendrai toujours de sa chaleur réconfortante au milieu de cette nuit très claire et froide sous la voie lactée.

La majesté du Grand Canyon

La vue depuis la North Rim me semble tout aussi spectaculaire que depuis la rive Sud. Plus en altitude, le viewpoint, près du lodge, nous offre une vision incroyable. Il est facile de s’oublier pendant des heures juste en observant le Grand Canyon. Il n’y a pas de mots pour décrire sa majesté.

Le camping, situé à 2 500 mètres d’altitude, vous offrira des nuits très fraîches. Très agréable (et, encore une fois, l’un de mes préférés de l’Ouest !), ce camping offre des emplacements grands et des sanitaires propres. Il dispose également d’un accès à des douches (payantes), ainsi qu’à une supérette (où vous pourrez acheter du bois à prix d’or). On pourrait penser que le camping est saturé, mais pas du tout : sous les sapins, les emplacements sont suffisamment éloignés les uns des autres pour que l’on ait la paix. La forêt alentour est également parsemée de cabins, évidemment plus onéreuses.

point-imperial-grandcanyon

Si la North Rim n’offre pas autant d’alternatives d’activités et de randos que sa voisine du Sud, il y a tout de même amplement de quoi faire : par exemple, le Point Imperial (2684 m d’altitude) offre une vue imprenable (et venteuse) sur l’est du Grand Canyon.

Après quelques jours à la North Rim, il est toujours très difficile de reprendre la route, de quitter ce lieu d’une beauté indescriptible, de redescendre la route pour retrouver la chaleur écrasante du désert. Voir le Grand Canyon et mourir.

Quelques astuces :

  • 3 possibilités de logement à la North Rim : le camping (recommandé !), les cabins (qui restent à des prix abordables pour des groupes de 4) ou le lodge. Il est conseillé de réserver au moins 6 mois à l’avance. Si vous voyagez « à l’arrache », il faudra arriver tôt le matin pour espérer avoir une place au camping du parc, ou à l’un des campings environnants (qui ne sont tout de même pas à côté du point de vue). Je vous recommande le DeMotte Campground, qui est le moins éloigné. Attention, le camping ne propose que de pit toilets (extrêmement propres). Le Jacob Lake Campground est également une bonne solution de repli, mais il est très éloigné de l’entrée du parc.
  • Prévoyez de faire le plein de nourriture et d’essence avant de vous lancer sur la route 67. Il y a de quoi vous dépanner sur le chemin, mais ce sera cher et il n’y a pas une grande diversité…
  • En chemin, il est agréable de s’arrêter au visitor center de la Kaibab National Forest : il y a une super expo qui explique la faune et la flore de la région, ainsi que des toilettes ultra-propres.
  • Je vous recommande de rester au moins 2 nuits pour profiter de l’ambiance si spéciale de la North Rim.
Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

8 Commentaires

  • Envoyer bibiche 23 septembre 2010 at 11:56

    Vite la suite, vite la suite, vite la suite!!!!!!!

    ça donne déjà envie d'y être!

  • Envoyer Isa 23 septembre 2010 at 11:59

    Dès que je finis la préparation de ma soutenance, je m'y remets! :p

  • Envoyer Lucile 3 juin 2015 at 21:20

    J’ai toujours en tête l’image du troupeau de bison et notre silence qui a suivi dans la voiture, puis un « est-ce qu’on a bien vu ce qu’on vient de voir » :D
    J’ai un bon souvenir de la north rim, elle en a un de moi aussi par ce que j’ai oublié mon sweet dans une des cabines en rondin (ambiance petite maison dans la prairie sauf que c’était la forêt !).
    Peu de monde, des paysages à couper de souffle et ce coucher de soleil au bright angel point c’était un instant magique !

    • Envoyer isa 4 juin 2015 at 12:07

      C’était comme une hallucination, il n’y a pas d’autre mot ! C’était d’autant plus dingue qu’ils broutaient pile à l’endroit « photogénique », au tournant de la route… :)
      Je n’en ai pas fini avec la North Rim, la maladie m’ayant terrassée pour mon second séjour. Il y a encore tant à faire !

  • Envoyer Zhu 4 juin 2015 at 03:31

    C’est vraiment de passer quelques nuits là qui me tenterait, pour l’ambiance. Oui, même si on voit mieux les environs de jour avec le soleil :-) Je garde un souvenir incroyable d’une nuit près de Ayers Rock, en Australie, dans le désert aussi.

    • Envoyer isa 4 juin 2015 at 12:06

      Les journées sont sublimes, mais les nuits de camping ont toujours cette ambiance particulière : les étoiles, le calme, le feu de bois… Et au final, c’est sûrement celles là dont on se souvient le plus ! :)

  • Envoyer stefan cvoyageur 19 juin 2015 at 01:54

    Je vais y arriver dans un mois et j’aimerais bien y aller. Par contre sachant que je vais y aller en bus, il me semble qu’il y a un service qui va autour du canyon et faire du camping, ne me déplaiserai pas!

    • Envoyer isa 30 juin 2015 at 20:57

      Salut Stefan ! Non, il n’y a pas de transports en commun jusqu’à la North Rim. En revanche, pour la South Rim, les tour operator sont très nombreux ;)

    Envoyer un (gentil) commentaire