Etats d'âme

Ce pays est malade

A noter : ce texte n’est pas un exposé ayant une rigueur scientifique. Il n’y a d’ailleurs pas de sources ni de chiffres. C’est un billet d’humeur, il doit donc être lu comme tel !

Ce pays est malade, malade de trop manger. Malade de l’industrie alimentaire qui n’offre que de l’aspartame, du sel, du sirop de maïs, des exhausteurs de goût, des épaississants et des conservateurs. Des aliments de synthèse .

Allez dans le rayon des soupes pour trouver une soupe allégée en calcium, vous la trouverez alourdie de sucre. Effectivement, il faut bien compenser une cochonnerie par une autre.
Vous cherchez un peu de pain de mie complet ? Vous ne trouverez que de la farine enrichie. Du riz enrichi. Des pâtes enrichies. Du jus de fruit 100 % pur jus ? Il est toujours à base de concentré et d’eau. La compote ? Regardez la composition : corn syrup. Et même des dérivés de paraben ! Corn syrup, corn syrup, corn syrup. On ne sait plus que faire du maïs. Il est à la fois le composant principal et l’emballage de votre coca. Il sert à nourrir les vaches (qui d’ailleurs ne le digèrent pas), il nourrit aussi les poulets. Les poulets doivent d’ailleurs très certainement nourrir les vaches à un moment ou l’autre.

Votre truc, c’est plutôt les OGM ? Bin oui, c’est amusant, les OGM ! On en ignore encore les effets sur le corps humain, mais on constate déjà la contamination des espèces traditionnelles par ce fléau. Merci Monsanto. Merci de créer de nouvelles espèces Round Up Ready. D’étrangler les paysans avec des semences stériles aux prix hallucinants. Qu’ils doivent vous racheter chaque année. Merci de les empêcher de cultiver leurs propres espèces. Merci de nous rendre le monde meilleur, merci encore pour tout.

Oh, c’est sûr, la viande est bonne. Elle est même délicieuse. Les hormones et les antibiotiques doivent lui donner ce bon goût. A moins qu’ils n’injectent des « Cub Or » dilués pour donner du goût aux animaux parqués dans les élevages intensifs qui assèchent le Colorado ?

C’est bien connu que le coca coûte moins cher à produire que l’eau, c’est d’ailleurs pour ça qu’il est moins cher. C’est aussi pour ça que les verres d’un litre de coca ne coûte que quelques centimes de plus qu’un verre de taille plus raisonnable. Heureusement que les lobbys Coca-Cola veillent au fait que cette logique imparable continue.

Pourquoi les légumes sont-ils si difficiles à trouver ? Ils poussent partout, pourtant. Une salade de haricot vert ? Oubliez. Une portion de carottes rappées de supermarché à 1 euro ? Oubliez.

Ce pays est gangrené par les lobbys de l’agroalimentaire.

Heureusement que le guide national de diététique est là pour que vos enfants mangent sainement : un peu de « grain », un peu de féculents, un peu de légumes. Pas de soucis, vos enfants pourront manger sainement à la cantine, puisque la pizza est à présent un légume, d’après le Congrès.

Merci Monsanto, merci les lobbys, merci Kraft, merci Unilever, merci l’absence de régulation gouvernementale. Merci, merci, vraiment, de rendre les américains moribonds. Vous êtes de vrais patriotes.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

10 Commentaires

  • Envoyer Alban 18 août 2012 at 09:38

    Tu confirmes l’impression que j’ai eu en deux semaines. Ils mangent incroyablement mal, que ce soit en quantité et en qualité.
    Bon on a pas fait mieux, mais c’etait sur deux semaines et on a énormément marché à NY (j’ai même perdu un peu de poids). Or je ne pense pas que beaucoup prennent la peine de marché. Rien que de voir la pauvreté du réseau de transport urbain pour une agglomération de la taille de Miami… Tout est fait pour la voiture (NY étant une exception).
    Le mot malbouffe est vraiment fait pour ce pays, et comme tu le dis c’est incroyable de voir le nombre de produits enrichis à quelque chose. D’ailleurs impossible de trouver un bon lait demi écrémé bien de chez nous pour le petit dej. On a bu un lait enrichi en crème (!) trompés par l’emballage… Sans parler du corn syrup qui est partout effectivement.
    De ce point de vue, l’avenir est inquiétant pour les americains.

  • Envoyer isa 18 août 2012 at 13:17

    Le lait étant peut-être l’exception, il est très facile de trouver du lait frais (pour le demi-écrémé, écrémé, etc, c’est en pourcentage que c’est inscrit :) ) Crois moi, le lait européen est presque pire que le leur
    Tu viens d’amorcer un nouvel article qui germe, sur la voiture, justement…!
    Pour l’avenir… J’avoue que je ne sais pas. Il y a un réveil depuis un moment, de tout un tas de gens qui mangent bio (il n’y a pas d’autre alternative, ici), local, et qui cultivent leurs propres légumes, les exactions de Monsanto commencent à être connues du grand public, etc. Mais étant donné que ce sont les pauvres qui mangent le plus mal, étant donné que les conflits d’intérêts dans le domaine sont tellement nombreux (par ex, j’avais lu qu’une des personnes hautes placés à l’USDA était un ancien de Monsanto, ahah !), je ne sais pas à quelle vitesse ça va progresser. Je ne me fais cependant pas trop de soucis, les gens vont finir par craquer. Ce qui m’inquiète autrement plus, c’est l’UE qui base sa politique agricole sur les USA…

    • Envoyer Laura 21 août 2012 at 22:37

      En meme temps quand je vois des gens aller au Mac do alors que le gamin de 12 ans doit déja peser 90kg, me dit pas qu’ils sont pauvre, car je pense que rien que pour lui ca doit lui couter 12$ le repas, et les légumes coutent moins cher! ils sont justes très mal éduqués!

  • Envoyer Zhu 18 août 2012 at 15:03

    Ah ben non, en fait je vais encore régler mes comptes sur ton blog :lol:

    Bon, première chose, c’est vrai que je trouve qu’on tombe vite dans des déserts alimentaires aux USA. Mon expérience se borne à l’état de NY et ce coin-là, et pfff. pas toujours facile de trouver des choses fraîches et des restos qui offrent autre chose que de la pizza. J’en ai parlé quand on était à NYC, le compte de calorie des aliments (affiché, obligatoire) m’a vraiment surprise, car je me demandais comment ils arrivaient à foutre autant de calories dans un truc pas forcément gros. On parle toujours des portions larges, c’est pas toujours vrai.

    Ceci dit, je trouve que les Français mangent très mal aussi, et ça me choque à chaque voyage en France. Genre, tu vois des gens bouffer des kébabs et des sandwichs à tout heure du jour et de la nuit. Le McDo près de chez mes parents (plein centre de Nantes) est toujours plein. Quand tu passes dans les rues où y’a des restos à l’heure de manger, tu t’aperçois que les frites sont la « side » de choix dans les assiettes (le mot pour « side » m’échappe!). Dans les supermarchés, tu regardes les étiquettes des produits, c’est pas le pied non plus.

    Bref, c’est pas un concours mais je crois que les Français oublient souvent que leur bouffe est aussi très calorique et pas forcément bonne pour la santé.

    Je résouds le problème au Canada en cuisinant beaucoup, on a la chance d’avoir des produits frais très facilement (ce qui n’est pas tjs le cas aux USA). Je regarde les étiquettes pour essayer de faire des bons choix, sans pour autant tomber dans la parano. Et on évite si possible les grosses chaînes de resto à la faveur des petits restos souvent locaux et ethniques (vietnamiens, chinois, etc.).

    • Envoyer isa 18 août 2012 at 17:29

      Pour moi c’est sans commune mesure avec la France (y compris entre la France et le Canada, qui se plie de toute façon, malheureusement de plus en plus aux standards américains :| )
      En France, les OGM sont là (on a perdu le combat), mais ils sont étiquetés. Les taux de sel et de sucre dans les plats surgelés sont contrôlés et ne doivent pas dépasser un certain taux. Les fromages « artificiels », de plus en plus présents dans les pizzas, et qui sont systématiquement utilisés aux USA, doivent être étiquetés également. L’enrichissement n’est pas obligatoire (même s’il devient de plus en plus courant, merci l’UE), il n’y a pas de déserts alimentaires (un très bon terme pour définir la chose, effectivement), il est très facile de se procurer des fruits et légumes locaux à bas prix (souvent moins chers qu’en supermarché, même si je sais que je viens d’une région privilégiée pour ça), la viande est sans hormones obligatoirement, il est facile de trouver des volailles de très bonne qualité à bon prix (sans forcément passer par le bio).
      Ce n’est vraiment pas par patriotisme que je dis ça, je suis très loin d’être patriote, mais pour moi c’est vraiment une réalité.
      Je n’ai pas trop remarqué le taux d’emplissement des McDo à toute heure de la journée, je ne fais pas gaffe à vrai dire :D
      Et depuis tout à l’heure, je cherche l’équivalent français de « side »… Accompagnement, non ? :!:

      Une fois, un canadien m’avait demandé comment les français faisaient pour rester aussi minces malgré le fromage, la charcut’ et le foie gras… Bin y’a pas à pisser dans un violon, même des choses ultra-méga-giga grasses comme celles-là sont plus saines que du gras de friture !

      Bref, ce que je voulais démontrer avant tout, c’est que l’agro-alimentaire tourne en roue libre aux USA, au détriment, comme toujours, des gens qui sont contraints de manger ces saletés. Il n’y a guère d’autre alternative :| Je comprends le mode de pensée américain, je comprends la pensée libertarienne, je sais d’où ça vient, mais franchement, ça me fend le coeur. Eh oui, ça m’effraie que la même chose vienne ici

      • Envoyer Zhu 21 août 2012 at 16:41

        Let’s agree to disagree to a certain extend :-)

        Je suis d’accord avec toi, le lobby de la bouffe en Amérique du Nord est terrifiant. En France aussi mais pas autant (même si ma perception peut être faussée).

        Peut-être que je n’ai pas assez fait gaffe aux étiquettes quand j’étais en France, mais il m’a semblé voir pas mal de saloperies aussi. En fait, je crois que ce qui me frappe le plus, c’est l’évolution dans la façon de manger des Français, que j’observe de loin depuis 10 ans. Par example, truc tout con, mais il n’y a quasiment plus de boulangerie indépendante à Nantes. C’est tout des Paul, la Mie Câline, Pomme de Pain etc. Presque plus de viennoiseries non plus mais des gros sandwichs ou des trucs bizarres genre beignets et muffins pour faire comme aux USA. Ça ça me frappe parce que moi je veux mes petits gâteaux quand je vais en France! Il y a 10 ans, Paul n’existait pas à Nantes. Maintenant, y’en a partout. Ça m’a fait bizarre de voir ça.

        Je ne trouve plus les Français si minces que ça non plus, bien que ça dépendent des régions…

        • Envoyer Zhu 21 août 2012 at 16:41

          Ahem… je suis fâche avec la grammaire ce matin… bon, on rajoute des « s » où il en manque :lol:

        • Envoyer Alban 23 août 2012 at 17:11

          C’est vrai qu’il y’a des petites choses pas forcément réjouissantes, mais je pense tout de même qu’on conserve une culture du « bien manger » et du « manger bien » en France. C’est à dire de consommer des choses que l’on prépare nous même, et qui soient en même relativement « saines » (les guillemets sont vraiment de rigueur, tant il est difficile de savoir ce qu’il y’a de bon et de moins bon dans la compo d’un aliment, ou même de savoir si un fruit ou un légume est réellement sain).
          Je vois quand même pas mal de jeunes (enfin, 25-35 quoi, je suis plus si jeune que ça :D) autour de moi qui, le midi au réfectoire, ont leur propre plat préparé chez eux la veille, et qui ne mangent pas de plats « tout pret » à longueur d’année. C’est quand même rassurant.

          Je pense que l’on a encore beaucoup de marge par rapport aux USA (même si chez nous, comme chez eux, ce sont les plus pauvres qui trinquent…).

  • Envoyer Alice in Quebequie 18 août 2012 at 21:24

    Je suis complètement d’accord avec toi. Je reprend toujours cet exemple, mais en arrivant ici, j’ai pris 8kilos en 6 mois en mangeant « normalement ». TOUT est « processed », bourré d’additifs, à tel point que je suis devenue une nazi de l’étiquette au supermarché et je dois bien souvent me résigner à acheter des denrées importées (genre des Barilla pour pas avoir des pâtes enrichies en fer…). Les produits frais? Uniquement du bio. Sauf des fois un bout de viande AAA (que je sais pertinemment bourrées de saloperie, mais tellement bonne :)).
    Par contre je me permet une précision. Tu parles du lait? C’est un des lobby les plus terrifiants aux USA. Non seulement ils incitent les gamins à en boire des litres par jour alors qu’il est bourré d’hormones, mais en plus il a été largement prouvé que le corps humain n’est absolument pas fais pour digérer le lait et que ça causerait plus de mal que de bien. Mais ça, les lobby ne veulent pas que ça sorte. (et je ne suis absolument pas une partisane de la théorie du complot, mais j’ai lu des tonnes de trucs là dessus. Merci Jamie Oliver :))
    Et je te conseille de te renseigner un peu sur la « fabrication » du lait en Amérique du Nord. Oui, puisque le lait ici est « fabriqué ». C’est à vomir.
    Bref, si je devais rentrer en France, c’est vraiment pas la nourriture qui me manquerait :)

    • Envoyer isa 18 août 2012 at 23:50

      Ah bah la même (pour les kilos en plus, la viande et les produits frais…) On allait même à l’épicerie italienne juste pour acheter de la farine d’Europe, on avait l’air de vrais camés.

      Ah mais pour le lait je suis tout à fait d’accord ! C’est la boisson n°1 à la cantine, c’est vraiment du bourrage de crâne. J’achetais exclusivement du lait Liberté, que je trouvais excellent (mais j’en bois très peu, car bonne humaine que je suis, je ne le digère pas très bien). Gustativement, même le lait « fabriqué », je le trouve meilleur aux USA que du lait UHT en France. Et c’est marrant car j’avais aussi pensé à Jamie, c’était d’ailleurs à cause/grâce à toi que j’avais perdu plusieurs journées à rattraper mon retard sur Youtube !

      La nourriture et les soins de santé, qui sont pourtant si excellents au Québec, n’est-ce pas !

    Envoyer un (gentil) commentaire