Etats d'âme, Montréal

Finalement adoptée?

Je ne sais pas à partir de quel moment on peut se proclamer, ou plutôt s’auto-proclamer Montréalais. J’ai toujours pensé que c’était à partir du moment où on s’y sentait bien, tout simplement. Il est évident que je suis une lyonnaise jusqu’au bout des ongles, et jusqu’à perpet’ mais j’ai un sentiment qui devient de plus en plus présent : j’ai l’impression d’adopter de plus en plus ma nouvelle ville, ou alors peut-être est-ce elle qui m’adopte?
Nos premiers visiteurs sont arrivés il y a quelques jours et c’est à ce moment là que j’ai eu une prise de conscience : je leur faisais visiter ma ville, je leur montrais les petits recoins inattendus, je me dirigeais sans avoir besoin de plan, et surtout, j’étais fière de leur faire découvrir les merveilles de Montréal!

Les sensations désagréables des premiers mois se sont un peu dissipées, celles où j’avais l’impression d’être en décalage, de ne pas être à l’endroit où je devais être… J’ai l’impression maintenant de faire partie de Montréal, tout simplement. Ce n’est bien-sûr qu’éphémère, car je n’envisage pas de passer la majeure partie de ma vie ici, je ne l’aime pas autant que ma ville de cœur, mais Montréal est un endroit où j’aurai vécu, pas seulement un endroit que j’aurai parcouru pendant quelques mois.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

2 Commentaires

  • Envoyer l 28 avril 2010 at 18:55

    Et avec la neige d'hier, toujours la même sensation ?!!! :D

  • Envoyer Isa 28 avril 2010 at 18:59

    Miss L : Avec le soleil d'aujourd'hui, je me suis pas fâchée trop longtemps :D

  • Envoyer un (gentil) commentaire