Montréal

Emménagement : toujours en cours!

23 février 2010

Dimanche soir nous avons enfin pu prendre possession de notre appartement pour 4 mois. Il y a eu des bonnes et des mauvaises surprises (la salle de bain… vraiment TROP petite, même notre placard à vêtements est deux fois plus grand). Il penche également un peu de partout, j’ai parfois l’impression d’être un chat qui a du scotch sur ses coussinets (vous aurez noté cette comparaison très travaillée).
Hormis ces désagréments (ah non, j’oubliais, trop d’escaliers en colimaçon à monter… vive le neuf, vive les ascenseurs, vive les fainéants!), nous essayons petit à petit de prendre nos marques, et ce n’est pas du tout facile après 4 ans dans notre appartement…

Notre chance c’est que la locataire cuisine énormément : à nous les gaufres aux myrtilles, les pains maison et toutes ces réjouissances inhabituelles. Le mauvais point, c’est qu’elle est bordélique, voire crade. A nous les coulées de sauce japonaise dans le frigo, les touffes de poil de lapin disséminées de partout…
Notre rue est heureusement très tranquille, et surtout quel bonheur de ne pas entendre le gros porc du dessus… Nous n’avons plus que les pigeons et ces sales écureuils gris pour nuisibles!

Vous aimerez peut-être…

2 Commentaires

  • Répondre
    Milie
    23 février 2010 at 10:36

    J'ai effectivement apprécié l'image du chat (pov'ptit minou!)
    Peut-être qu'après quatre mois dans un appartement penché, vous allez développer des troubles hyper cools, genre une bosse ou une jambe tordue, ou…
    Comme tout est trop sucré, mieux vaut vous faire vos pankéïkes vous-mêmes … la classe (« Isa-chérie, je t'ai fait des pancakes aux myrtilles »).
    Le rêve de toute femme en ce monde.

  • Répondre
    Lauraki
    23 février 2010 at 22:07

    Bah, le placard de bain et la maison qui penche, vous allez vous y faire, pas de souci ! On y est bien arrivé, même si je sais, ce n'est pas confortable. En fait, on doit avoir sûrement un appart très identique, tout à fait dans le style des maisons montréalaises du centre.

Laisser un commentaire