New York et le Mid-Atlantic

Lancaster, Pennsylvanie

22 août 2012

Je n’ai pas vu beaucoup de petites villes américaines, mais à chaque fois j’ai le même sentiment : comment une petit ville comme celle-ci peut tout de même être si vivante et proposer autant d’animation culturelle ? Même dans un petit village de 200 habitants (Springdale, UT, certes aux portes d’un lieu touristique majeur), il y a au moins une dizaine de festivals par an !

C’est sans doute lié à la vie très communautaire des américains (vie que j’admire par certains aspects, mais que je ne suis pas sûre de pouvoir supporter sur le long terme). En tant que touriste, en tout cas, c’est vraiment génial de se retrouver à peu près n’importe où et de voir qu’il y a autant de vie.

On s’est donc perdus un peu dans les rues de Lancaster, une ville ma foi charmante, jusqu’à arriver à une veillée célébrant la vie d’un artiste local, dans un hangar rempli de jeunes musiciens et artistes piercés et tatoués, ce qui contraste un tantinet avec le pays amish dont Lancaster est le chef lieu…

1 commentaire

  • Répondre
    Zhu
    24 août 2012 at 02:37

    Je vois complètement ce que tu veux dire par « communauté », c’est un concept bien différent et bien développé en Amérique du Nord! Pas sûr de pouvoir supporter la pression de celle-ci, par contre… mon côté français se rebellerait ;-)

Laisser un commentaire