New York et le Mid-Atlantic

Le pays amish : Bird-in-hand, Intercourse et Lititz (Pennsylvanie)

25 août 2012

Quand j’ai vu sur la carte touristique qu’un village s’appelait Intercourse, il était quand-même impératif que nous y mettions les pieds ! Le pays amish est globalement situé le long de la route 340. Bird-in-Hand et Intercourse restent des villages plutôt touristiques, très « business des amish » mais ce n’est pas si dérangeant que ça, même si j’ai eu l’impression que la grande majorité des attractions touristiques n’étaient pas tenues par les amish eux-mêmes (à l’exception du marché local de Bird-in-Hand, de quelques fermes touristiques et de la grande majorité des balades à cheval). Si vous voulez découvrir des endroits un peu plus authentiques, il faut emprunter la scenic road 772 jusqu’à Lititz, très belle et paisible petite ville.

Je m’y connais plus en mormon qu’en amish (les gens font souvent le parallèle entre ces deux communautés souvent recluses), mais j’ai été fascinée par la vie amish. C’est vraiment très déstabilisant de voir des chariots tractés par des chevaux, au milieu de la route, et juste à côté des énormes 4*4. La mode vestimentaire contraste également énormément, les enfants portent de belles robes ou de beaux pantalons à bretelle (tout reste très sobre, cependant).

Les fermes amish sont vraiment splendides et on peut voir que contrairement aux mormons radicaux (ceux qui vivent dans les compounds), la société amish de Pennsylvanie a l’air assez prospère, du moins en apparence.

Plusieurs scènes amusantes et dépaysantes : deux petits garçons vendaient des fers à cheval décorés, habillés selon la coutume amish. Ils mangeaient des fruits… mais aussi finissaient des verres de coca trouvés à droite et à gauche !

Le dimanche matin, une jeune et belle amish, toujours en costume traditionnel (et qui devait probablement sortir de la messe), portait autour du coup un énorme reflex Canon. Pour ensuite s’engouffrer dans une tout aussi énorme voiture Ford. Il faut croire qu’il y a plusieurs façons d’être amish, même si les amish sont sensés refuser la modernité, tout comme être exclus de leur famille et leur communauté s’ils dévient de leurs principes fondamentaux…

C’était en tout cas un détour très fascinant, en plus d’être vraiment beau : les champs de maïs vallonnés, les belles fermes blanches et les ponts couverts valent vraiment le coup d’oeil. Egalement un gros coup de cœur pour le village de Lititz dont la Main Street est une des plus belles que j’ai pu voir dans un petit village américain.

2 Commentaires

  • Répondre
    Zhu
    26 août 2012 at 14:49

    Je suis nulle pour faire la différence entre Amish et Mormons! Mais je trouve leur mode de vie fascinant, pour le peu que j’ai pu en voir dans le sud de l’Ontario et dans l’État de NY. Le grand classique qui me fait toujours sourire étant bien sûr la « calèche » garé à Walmart… dans les places réservées à cet effet, bien sûr!

    J’avais parcouru un site très intéressant sur ces communauté, l’auteur est calé: http://amishamerica.com/amish-online-encyclopedia/.

    • Répondre
      isa
      1 septembre 2012 at 15:53

      Merci pour le lien, ça m’intéresse énormément, je le lirai dès que l’on sera rentrés !

Laisser un commentaire