Montréal Voyage Québec/Etats-Unis 2008

Montréal : premières impressions

21 août 2008

montreal2008

Difficile de commencer un article aussi compliqué, et aussi fourre-tout…
Tout d’abord, l’impression générale que j’ai eu de la ville est très étrange : ce n’est pas une ville qui est belle au premier abord. Il faut vraiment vouloir marcher, et vouloir l’aimer pour la trouver belle et attirante. Au départ, nous avons eu tous deux une sorte de réserve vis à vis de la ville, lorsque nous la visitions. Et puis petit à petit… on découvre des petits coins, on visite les quartiers, on se perd dans des petites rues… Petit à petit, on commence à s’y faire, à s’en imprégner.

A vrai dire, ça n’a pas été le coup de foudre immédiat, ce n’est pas une ville spectaculaire. Elle correspond bien aux caractéristiques d’urbanisme de la ville nord-américaine : les quartiers ne sont pas homogènes, et d’une rue à l’autre, on passe d’un endroit tout à fait charmant, à une ruelle où des gens en guenilles dorment sur un terrain vague…! Ce n’est pas très courant en Europe, où les quartiers concentrent tel type de population et je pense que cela peut étonner les personnes non-averties. Montréal a bien sûr ses quartiers « craignos » (nous ne sommes passés qu’en voiture, donc nous ne sommes pas les personnes les plus informées pour en parler) comme Montréal Nord.

Parlons donc des quartiers que nous avons visité ! Toujours dans le but de « repérage », évidemment… Nous avions une location tout près du métro Jean Talon, qui est un quartier vraiment agréable et vivant, à côté du magnifique marché (où on trouve de tout pour pas trop cher), si je ne me trompe pas, nous sommes en plein dans la Petite Italie !
D’ailleurs, sans caricaturer, il régnait toujours une odeur de sauce tomate ou de viande grillée, à n’importe quelle heure de la journée… miam !Avant de rentrer dans les détails, en tout cas, Montréal est une ville très agréable, que nous avons appris à apprécier au fur et à mesure des jours (malgré ses gros défauts comme son métro : rames étouffantes et peu fréquentes, qui ne dessert vraiment pas grand chose de la ville). Nous avons surtout eu l’impression qu’il ne fallait vraiment pas s’éloigner d’une bouche de métro (sur la ligne orange, de préférence).

C’est une ville vivante, tout au moins au centre-ville, et nous ne nous sommes pas sentis en insécurité. Le seul hic, c’est que j’aimerais savoir si les gens sortent autant, et aussi tard en hiver… Je ne suis pas une fana de l’été, et c’est vrai que j’aurais préféré découvrir la ville pendant une autre saison ! Bref, avant que je ne m’égare : on ne peut pas découvrir Montréal tellement cette ville n’a rien de particulier, mais en même tant elle a tellement de choses particulières (vous me suivez ?), c’est une question de ressenti tout à fait subjectif : soit on s’y sent bien, soit le courant ne passe pas…!

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire