Ouest américain, Parcs nationaux, Tour USA 2012, Utah

Cedar Breaks National Monument, à couper le souffle (littéralement – à cause de l’altitude)

Là hauuuut sur la montagneeeeeeuh ! Il y avait Cedar Breaks, il y avait Cedar Breaks !

Cedar Breaks National Monument, c’est plutôt joli, mais finalement, je dirais que c’est plutôt la route 143 pour y aller qui vaut le coup. Le panel de couleur est plus riche qu’à Bryce Canyon, les alentours sont aussi plus impressionnants (nous sommes vraiment dans un décor de haute montagne). Cependant, Bryce Canyon reste toujours plus impressionnant tant le site est étendu et varié. On peut aussi descendre, comme à Bryce, et se balader au milieu des hoodoos mais… j’ai un peu la même sensation qu’à Bryce : c’est beau, même très beau, mais ce n’est « que » un point de vue. Cedar Breaks est plutôt excentré du parcours habituel touristique, donc on retrouve surtout des locaux se baladant le week-end.

Le visitor center est minuscule mais vous pourrez assister à une conférence donnée par les rangers : durant l’été, il y en a à intervalle très régulier.

Si vous êtes dans le coin, ça ne mange pas de pain d’y aller, c’est même un endroit bien agréable pour pique-niquer, mais pour y passer quelques jours, il faut aimer les alpages et les forêts de pin.

Astuces :

  • Vous ne payerez pas pour entrer dans le parc, mais pour observer le point de vue principal, vous devrez passer devant une guérite de rangers (pour payer, ou montrer votre carte America the Beautiful, qui est bien-sûr acceptée).
  • Vous pourrez camper à Cedar Breaks : le camping de Point Supreme est ouvert pendant la saison estivale. Attention cependant : même en été, il y fait très froid (et pour cause, il est situé à 10 000 pieds, c’est à dire plus de 3 000 mètres d’altitude !). 14 $ par nuit, une vraie aubaine pour avoir des douches, de l’eau et des « flush toilets » à disposition.
  • Si c’est votre première fois en Utah, je vous conseille de préférer Bryce Canyon plutôt que Cedar Breaks. Cedar Breaks ne constitue pas un détour indispensable mais vaut largement le coup si le parc se trouve sur votre chemin.
Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être lire...

2 Commentaires

  • Envoyer Zhu 19 octobre 2012 at 21:19

    C’est quoi l’altitude? Effectivement, je sais ce que c’est le « mal des montagnes » et ça prend du temps de s’habituer au manque d’air!

    • Envoyer isa 30 octobre 2012 at 22:05

      Plus de 3 000 m !

    Envoyer un (gentil) commentaire